RPA du Qué­bec : un mo­dèle ex­por­table

Les Affaires - - RÉSIDENCES POUR AÎNÉS - Clau­dine Hé­bert re­dac­tion­le­saf­[email protected]

Par­lez-en aux di­ri­geants du Groupe Chart­well, l’unique so­cié­té de ré­si­dences pri­vées pour aî­nés (RPA) pré­sente à la fois au Qué­bec et dans trois autres pro­vinces ca­na­diennes: l’in­dus­trie des RPA au Qué­bec ne res­semble en rien à ce qui se fait ailleurs au pays.

« Le mar­ché du Qué­bec est très avant-gar­diste », ob­serve Ma­rie-France Le­may, vice-pré­si­dente, Ser­vices opé­ra­tion­nels pour le Qué­bec chez Chart­well. Ce n’est pas tant, in­siste-t-elle, sur le plan des ac­ces­soires, telle la pis­cine, le gym et autres at­tri­buts, qu’il se dis­tingue. « Ici, on palpe un réel be­soin de la clien­tèle à vou­loir de­meu­rer ac­tive. Ce qui nous pousse comme en­tre­prise à dé­ve­lop­per des mi­lieux de vie sti­mu­lants qui leur conviennen­t. »

Per­cée amé­ri­caine

L’au­tomne der­nier, Co­gir Im­mo­bi­lier est de­ve­nu le tout pre­mier groupe ma­jeur de RPA qué­bé­cois à pé­né­trer le mar­ché amé­ri­cain. La fi­du­cie de pla­ce­ment im­mo­bi­lier amé­ri­caine Well­to­wer (co­tée à la Bourse de New York) a in­vi­té Co­gir Im­mo­bi­lier à in­ves­tir dans une dou­zaine de ré­si­dences pour aî­nés en Ca­li­for­nie et dans l’État de Wa­shing­ton. Re­mar­quez, Well­to­wer est dé­jà un par­te­naire fi­nan­cier de Co­gir dans plus du tiers de ses quelque 9800 uni­tés de RPA au Qué­bec.

Se­lon les termes de la tran­sac­tion, éva­luée à

68,2 mil­lions de dol­lars amé­ri­cains, l’en­tre­prise qué­bé­coise dé­tient main­te­nant 15% de parts au sein de 12 pro­prié­tés de Well­to­wer. Co­gir s’est éga­le­ment vu confier la ges­tion quo­ti­dienne de ces im­meubles. Les douze pro­prié­tés, qui re­pré­sentent près de 1 800 ap­par­te­ments, sont si­tuées dans la grande ré­gion de Seattle (3), en ban­lieue de Port­land (1) et dans la « Bay Area » de San Fran­cis­co (8).

« L’équipe de Well­to­wer nous a de­man­dé de re­pro­duire notre mo­dèle qui met l’accent sur le bien-être et la sa­tis­fac­tion des ré­si­dents, en plus de par­ta­ger notre ex­per­tise opé­ra­tion­nelle », sou­ligne Fré­dé­ric Sou­cy, pré­sident de la so­cié­té de ges­tion Co­gir Im­mo­bi­lier. L’idée, dit-il, n’est pas de faire un par­fait co­pier-col­ler, mais plu­tôt d’ex­por­ter les va­leurs du style de vie qu’on re­trouve dans les ré­si­dences du Groupe.

Créée en 1970 sous le nom de Health Care Fund, la so­cié­té Well­to­wer dé­tient au­jourd’hui plus de 1 400 pro­prié­tés, non seu­le­ment aux États-Unis, mais éga­le­ment au Royaume-Uni. Cette nou­velle as­so­cia­tion donne, du coup, des ailes à Co­gir. « On s’est fixé un bel ob­jec­tif: gé­rer plus de 50 ré­si­dences aux États-Unis d’ici 2024 », fait sa­voir Fré­dé­ric Sou­cy.

Des pro­jets en Chine?

En af­faires de­puis 2006, le Groupe Châ­teau Bel­le­vue pour­rait, pour sa part, ex­por­ter sous peu son ex­per­tise chez les Chi­nois. Lors d’une ré­cente mis­sion com­mer­ciale, te­nue à Bei­jing, Fré­dé­ric Lepage, pré­sident du Groupe, a par­ti­ci­pé au Chi­na In­ter­na­tio­nal Ex­po­si­tion of Hou­sing In­dus­try pour ren­con­trer des in­ves­tis­seurs po­ten­tiels. No­tez que le Groupe Châ­teau Bel­le­vue compte dé­jà des par­te­naires fi­nan­ciers ca­na­diens d’ori­gine chi­noise dans trois de ses huit com­plexes. M. Lepage in­dique que des pour­par­lers ont été en­ta­més et que des né­go­cia­tions se pour­suivent. D’ici 2030, plus de 20% de la po­pu­la­tion chi­noise se­ra âgée de 65 ans.

« Le mar­ché du Qué­bec est très avant-gar­diste », se­lon Ma­rie-France Le­may, de chez Chart­well. Ici, on palpe un réel be­soin de la clien­tèle à vou­loir de­meu­rer ac­tive. Ce qui nous pousse comme en­tre­prise à dé­ve­lop­per des mi­lieux de vie sti­mu­lants qui leur conviennen­t. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.