La grappe du Québec qui vou­lait de­ve­nir la plus in­no­vante au monde

Les Affaires - - DOSSIER - Jean-Fran­çois Venne re­dac­tion­le­saf­[email protected]

Le nou­veau plan d’Aé­ro Mon­tréal pré­sente un ob­jec­tif am­bi­tieux : de­ve­nir la grappe in­dus­trielle la plus in­no­vante au monde. Dé­jà, 70 % des dé­penses to­tales en re­cherche et dé­ve­lop­pe­ment (R-D) de l’in­dus­trie aé­ro­spa­tiale canadienne se font au Québec grâce à des in­ves­tis­se­ments de grands joueurs comme Bom­bar­dier Aé­ro­nau­tique, Pratt & Whit­ney Ca­na­da, CAE et Thales. La R-D peut aus­si comp­ter sur des ac­teurs comme le Consor­tium de re­cherche et d’in­no­va­tion en aé­ro­spa­tiale au Québec (CRIAQ), le Centre de tech­no­lo­gie en aé­ro­spa­tiale, l’École de tech­no­lo­gie supérieure (ÉTS), Po­ly­tech­nique Mon­tréal et l’Uni­ver­si­té McGill.

Jus­qu’à main­te­nant, ce­la a ai­dé Mon­tréal à conser­ver son titre de troi­sième pôle mon­dial de l’aé­ro­nau­tique, der­rière Tou­louse et Seat­tle, où l’on re­trouve res­pec­ti­ve­ment le siège opé­ra­tion­nel d’Air­bus et la plus grande usine de Boeing. « Avec l’avè­ne­ment de l’in­dus­trie 4.0, de l’in­tel­li­gence artificiel­le et de la fa­bri­ca­tion ad­di­tive, l’aé­ro­spa­tiale qué­bé­coise doit re­nou­ve­ler sa dé­marche de l’in­no­va­tion en s’ou­vrant aux cher­cheurs et aux en­tre­prises des nou­velles tech­no­lo­gies », soutient Su­zanne Be­noît, PDG d’Aé­ro Mon­tréal.

L’aé­ro­spa­tiale était le prin­ci­pal in­ter­ve­nant en R-D dans l’in­dus­trie ma­nu­fac­tu­rière canadienne en 2017, avec 24 % de la R-D, se­lon In­no­va­tion, Sciences et Dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique Ca­na­da. Elle y a in­ves­ti 1,7 mil­liard de dol­lars cette an­née-là.

Au Québec, la troi­sième phase du pro­jet d’avion éco­lo­gique SA2GE s’est amor­cée il y a deux mois, as­sor­tie d’une aide fi­nan­cière de 25 mil­lions de dol­lars du gou­ver­ne­ment du Québec. Le pro­jet AERO21, un OBNL fi­nan­cé par l’in­dus­trie et le gou­ver­ne­ment pour ap­puyer l’usine 4.0, la fa­bri­ca­tion ad­di­tive et les tech­no­lo­gies nu­mé­riques, a aus­si été lan­cé ré­cem­ment.

In­no­ver en­semble

Mon­tréal doit ab­so­lu­ment gar­der le cap sur le dé­ve­lop­pe­ment de son ex­per­tise en aé­ro­spa­tiale nu­mé­rique pour conser­ver sa place de pôle mon­dial, se­lon Alain Au­ber­tin, PDG du CRIAQ. Plu­sieurs pays tels la Chine, l’Inde et les Émi­rats arabes unis in­ves­tissent beau­coup dans le dé­ve­lop­pe­ment de leur in­dus­trie aé­ro­spa­tiale. Res­ter en tête du pe­lo­ton exi­ge­ra beau­coup de col­la­bo­ra­tion entre les dif­fé­rents ac­teurs de l’aé­ro­spa­tiale, mais aus­si avec d’autres sec­teurs.

Le CRIAQ s’em­ploie jus­te­ment à sou­te­nir l’in­no­va­tion ou­verte. Pour être fi­nan­cés par le CRIAQ, les pro­jets doivent être me­nés en col­la­bo­ra­tion entre plu­sieurs en­tre­prises, uni­ver­si­tés et centres de re­cherche. Ces pro­jets peuvent intégrer des ac­teurs étran­gers.

Par­mi les grandes ten­dances en re­cherche dans l’in­dus­trie, M. Au­ber­tin men­tionne les sys­tèmes au­to­nomes. « Plu­sieurs PME et des start-up tra­vaillent au dé­ve­lop­pe­ment de pi­lotes au­to­ma­tiques et de tech­no­lo­gies em­bar­quées pour la na­vi­ga­tion des sys­tèmes au­to­nomes », illustre-t-il. La pro­pul­sion se­rait aus­si un su­jet en vogue, no­tam­ment pour di­mi­nuer les émis­sions de gaz à ef­fet de serre ou le bruit des avions. Une nou­velle vague de pro­jets porte sur l’uti­li­sa­tion de l’in­tel­li­gence artificiel­le dans l’aé­ro­spa­tiale.

« L’éco­sys­tème de la re­cherche et de l’in­no­va­tion en aé­ro­spa­tiale est bien plus grand que les quelque 200 en­tre­prises de ce sec­teur et va conti­nuer à voir ar­ri­ver de nou­veaux joueurs », soutient M. Au­ber­tin. Il croit que Mon­tréal re­gorge d’atouts pour de­ve­nir la ca­pi­tale de l’aé­ro­spa­tiale nu­mé­rique, alors qu’elle compte plu­sieurs ma­nu­fac­tu­riers, un mi­lieu des tech­no­lo­gies nu­mé­riques en plein es­sor et plu­sieurs sièges d’or­ga­nismes in­ter­na­tio­naux comme l’Or­ga­ni­sa­tion de l’avia­tion ci­vile in­ter­na­tio­nale et l’As­so­cia­tion in­ter­na­tio­nale du trans­port aé­rien.

Une in­dus­trie en­core conser­va­trice

Pour y ar­ri­ver, l’in­dus­trie aé­ro­spa­tiale de­vra sur­mon­ter une cer­taine fri­lo­si­té. Très ré­gle­men­tée, elle a la ré­pu­ta­tion d’être conser­va­trice. Comme ses en­tre­prises pro­duisent beau­coup moins d’uni­tés que d’autres in­dus­tries, comme l’au­to­mo­bile par exemple, les cycles d’in­no­va­tion y sont plus longs. Et la sé­cu­ri­té de­meure un en­jeu cru­cial, qui s’in­carne dans des pro­ces­sus de cer­ti­fi­ca­tion sé­vères. Le triste épisode des deux ré­cents écra­se­ments d’ap­pa­reils Boeing 737 MAX 8 montre bien les consé­quences dra­ma­tiques que peut avoir un pro­ces­sus de cer­ti­fi­ca­tion dé­faillant.

« C’est pour cette rai­son que l’in­dus­trie fait da­van­tage d’amé­lio­ra­tion de pro­duits que d’in­tro­duc­tion de nou­velles pièces ou de nou­veaux équi­pe­ments, ré­sume Fran­çois Gar­nier, di­rec­teur du re­grou­pe­ment AÉROÉTS. L’in­dus­trie 4.0 se concentre pré­sen­te­ment beau­coup sur les pro­ces­sus de fa­bri­ca­tion, sans chan­ger fon­da­men­ta­le­ment les avions. »

Le rôle d’AÉROÉTS est de pro­mou­voir la re­cherche et la formation en aé­ro­spa­tiale à l’ÉTS. Il col­la­bore avec cinq autres uni­ver­si­tés et cinq en­tre­prises au sein des Ins­ti­tuts aé­ro­spa­tiaux de Mon­tréal. « La formation consti­tue tou­jours l’un des élé­ments im­por­tants de nos pro­jets de re­cherche afin de for­mer la re­lève en gé­nie aé­ro­spa­tial », ex­plique M. Gar­nier.

C’est d’au­tant plus cru­cial que l’in­dus­trie aé­ro­spa­tiale sent elle aus­si le souffle de la pé­nu­rie de main-d’oeuvre. Elle de­vra de plus ap­prendre à re­cru­ter des ta­lents spé­cia­li­sés dans les nou­velles tech­no­lo­gies nu­mé­riques, que toutes les in­dus­tries s’ar­rachent. Un dé­fi dé­ter­mi­nant pour son ave­nir.

Mon­tréal doit ab­so­lu­ment gar­der le cap sur le dé­ve­lop­pe­ment de son ex­per­tise en aé­ro­spa­tiale nu­mé­rique pour conser­ver sa place de pôle mon­dial, se­lon Alain Au­ber­tin, PDG du Consor­tium de re­cherche et d’in­no­va­tion en aé­ro­spa­tiale au Québec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.