Des ex­per­tises en de­mande

Les Affaires - - LES GRANDS DU DROIT -

L’éco­no­mie se trans­forme, et avec ces chan­ge­ments s’amènent de nou­veaux be­soins en ma­tière de ser­vices lé­gaux. Quels sont les sec­teurs et champs d’ex­per­tise en de­mande en 2019, et quels sont les oc­ca­sions et les dé­fis qui s’y rat­tachent?

Can­na­bis

Le pre­mier d’entre eux est cer­tai­ne­ment le champ d’ex­per­tise lié au can­na­bis. Avec la lé­ga­li­sa­tion toute ré­cente, les en­tre­prises qui sont ac­tives dans cette in­dus­trie ont un grand be­soin de conseils lé­gaux. Le ca­bi­net Lan­glois est de ceux qui a su ré­col­ter la manne.

« Nous sommes tou­jours sur la même lan­cée que nous avons connue en 2018. L’an­née 2019 dans son en­semble se­ra très in­té­res­sante parce que la ré­gle­men­ta­tion sur les pro­duits co­mes­tibles risque d’en­trer en vi­gueur cette an­née, au­tant au pro­vin­cial qu’au fé­dé­ral », ex­plique My­la­ny Da­vid, avo­cate as­so­ciée chez Lan­glois. C’est elle qui cha­peaute les ac­ti­vi­tés du ca­bi­net qui sont liées à l’in­dus­trie du can­na­bis.

Qui dit nou­velles ré­gle­men­ta­tions, dit nou­veaux be­soins de conseils dans l’in­dus­trie. « Chaque fois qu’il y a une nou­velle loi, on doit la lire, la com­prendre et l’in­ter­pré­ter pour nos clients, de sorte que leurs pro­jets et opé­ra­tions sont conformes aux règles », dit Mme Da­vid. Pour le mo­ment, chez Lan­glois, en­vi­ron une ving­taine d’avo­cats tra­vaillent sur des man­dats liés à ce sec­teur.

Les champs d’ex­per­tise qui ont été ras­sem­blés pour conseiller les clients sont nom­breux. Le ca­bi­net fait par exemple du dé­ve­lop­pe­ment de pro­jets pour des pro­mo­teurs qui veulent se lan­cer dans la pro­duc­tion, de la re­cherche de ter­rain à la ré­dac­tion de contrats de construc­tion en pas­sant par le fi­nan­ce­ment. Il s’oc­cupe aus­si de l’im­por­ta­tion d’équi­pe­ment et des ques­tions de pro­prié­té in­tel­lec­tuelle, de marques de com­merce, de com­merce en ligne, de droit du tra­vail, de gou­ver­nance et de li­cences.

Pour le mo­ment, le ca­bi­net n’a tou­te­fois pas eu à re­cru­ter de nou­veaux avo­cats spé­cia­li­sés en can­na­bis. My­la­ny Da­vid ex­plique que Lan­glois s’est po­si­tion­né dans cette in­dus­trie avant même la lé­ga­li­sa­tion en ci­blant le sec­teur du can­na­bis mé­di­cal. « Quand la lé­ga­li­sa­tion est ar­ri­vée, nous étions donc dé­jà des chefs de file. Nous n’avons pas eu be­soin de re­cru­ter d’ex­perts parce que nous avions dé­jà dé­ve­lop­pé l’ex­per­tise. Quand nous re­cru­tons, ce­pen­dant, c’est clair que l’in­té­rêt et les connais­sances du mar­ché du can­na­bis de­viennent au centre de nos pré­oc­cu­pa­tions. »

Droit de l’en­vi­ron­ne­ment

Les ques­tions lé­gales liées à l’en­vi­ron­ne­ment sont un autre do­maine qui est ac­tuel­le­ment en ef­fer­ves­cence. Le 23 mars 2018, la nou­velle Loi sur la qua­li­té de l’en­vi­ron­ne­ment en­trait en vi­gueur. Tous les rè­gle­ments qui ré­sultent de cette loi se­ront ame­nés à être mo­di­fiés au cours de l’an­née 2019, ce qui risque d’ame­ner de l’eau au mou­lin des grands bu­reaux. « Les obli­ga­tions liées à l’en­vi­ron­ne­ment se mul­ti­plient et ma charge de tra­vail s’alour­dit dé­jà », dit Ch­loé D’As­tous, avo­cate au sein de l’équipe de li­tige et de droit com­mer­cial en droit de l’en­vi­ron­ne­ment chez BCF. Elle re­marque une ex­pan­sion dans trois do­maines: li­tige, droit com­mer­cial et tran­sac­tion­nel, confor­mi­té. Cette ex­pan­sion fait pres­sion à la hausse sur la de­mande d’avo­cats spé­cia­li­sés.

« Il y a une pé­nu­rie d’avo­cats spé­cia­li­sés en en­vi­ron­ne­ment. La de­mande est ex­trê­me­ment grande parce que les bu­reaux ont be­soin de ces ex­per­tises-là, ne se­rait-ce que pour sou­te­nir les grandes tran­sac­tions et fu­sions sur les­quelles ils tra­vaillent », dit Mme D’As­tous.

Se­lon elle, l’ave­nir est donc pro­met­teur. Consi­dé­rant les pres­sions faites sur les gou­ver­ne­ments pour lut­ter contre les chan­ge­ments cli­ma­tiques, la ré­gle­men­ta­tion des ac­ti­vi­tés in­dus­trielles qui se res­serre et la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment qui de­vient une ques­tion de so­cié­té plus dis­cu­tée que ja­mais, le droit de l’en­vi­ron­ne­ment est un do­maine ju­ri­dique qui pré­sente un bon po­ten­tiel de dé­ve­lop­pe­ment.

Tech­no­lo­gies

Le sec­teur des tech­no­lo­gies et des start-up est un autre sec­teur dans le­quel la

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.