En at­ten­dant un re­bond du cuivre

Les Affaires - - À SURVEILLER -

Les ten­sions com­mer­ciales entre la Chine et les États-Unis et les in­quié­tudes concer­nant la crois­sance mon­diale ne sont pas de na­ture à pro­vo­quer un em­bal­le­ment du cuivre. Et si le vent tour­nait, se de­mande Ja­ckie Pr­zy­by­lows­ki, de BMO Mar­chés des ca­pi­taux. Par pru­dence, les in­ves­tis­seurs fa­vo­risent les en­tre­prises ayant peu de dettes, mais les ac­tions de cer­taines mi­nières qui ont choi­si de s’en­det­ter pour fi­nan­cer leur ex­pan­sion pour­raient re­ve­nir dans les bonnes grâces du mar­ché si l’hu­meur change, croit l’ana­lyste. C’est ce qu’an­ti­cipe BMO Mar­chés des ca­pi­taux. La firme pré­voit que le cuivre pas­se­rait de 2,68 $ US la livre au dé­but de juillet à 3,24 $ US en 2020. Mme Pr­zy­by­lows­ki en­tame le sui­vi de trois so­cié­tés qui pour­raient pro­fi­ter d’un éven­tuel cycle haus­sier du cuivre. Cop­per Moun­tain (CMMC, 0,79 $) et Ta­se­ko (TKO, 0,66 $) ob­tiennent une re­com­man­da­tion « sur­per­for­mance » et Caps­tone (CS, 0,53 $) re­çoit une re­com­man­da­tion « per­for­mance de sec­teur ». Elle note que de­puis le der­nier cycle haus­sier, ces trois mi­nières ont ac­ti­ve­ment cher­ché à agran­dir la taille de leurs ac­tifs mi­niers en in­ves­tis­sant dans des pro­jets, se­lon des ob­jec­tifs à long terme. L’ana­lyste ajoute qu’un re­bond du cuivre pour­rait fa­vo­ri­ser une vague de fu­sions-ac­qui­si­tions dans l’in­dus­trie et les trois en­tre­prises nom­mées ci-haut pour­raient de­ve­nir des cibles d’ac­qui­si­tion, se­lon

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.