Com­prendre la mul­ti­pli­ca­tion des par­te­na­riats

Les Affaires - - DROIT DES AFFAIRES -

L’heure est aux par­te­na­riats : gou­ver­ne­ment-en­tre­prise, firme lo­cale et firme mon­diale, in­dus­trie et in­dus­trie cou­sine. Pour­quoi ces di­verses formes de col­la­bo­ra­tions se mul­ti­plient-elles ? Elles créent leurs lots d’oc­ca­sions, mais ne sont pas sans plu­sieurs consé­quences lé­gales.

« Ça fait 19 ans que je pra­tique, et il y a 19 ans, on était plus conser­va­teurs », af­firme Do­mi­nique Ba­bin, as­so­ciée et avo­cate en droit des af­faires et com­merce in­ter­na­tio­nal chez BCF. Les en­tre­prises avaient alors re­cours aux fu­sions et ac­qui­si­tions ou aux fran­chises, et les contrats de li­cence com­men­çaient à ga­gner de la vi­tesse, ex­plique-t-elle. Les autres formes de par­te­na­riats étaient ce­pen­dant plus rares. Au­jourd’hui, les par­te­na­riats ne sont plus des ex­cep­tions. « Les en­tre­prises réa­lisent qu’elles ont plu­sieurs op­tions. Elles com­prennent qu’on peut faire du sur-me­sure, et c’est ce qu’elles nous de­mandent pour ré­pondre à leurs be­soins. »

Bas­cu­le­ment nu­mé­rique

De l’avis de l’avo­cate, trois rai­sons ex­pliquent pour­quoi les en­tre­prises semblent avoir da­van­tage re­cours aux par­te­na­riats. D’abord, la trans­for­ma­tion nu­mé­rique amène les plus tra­di­tion­nelles, comme les ma­nu­fac­tu­riers ou en­tre­prises phar­ma­ceu­tiques, à

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.