Ne sous-es­ti­mez pas le plan stra­té­gique

Les Affaires - - SPÉCIAL PME - Clau­dine Hé­bert re­dac­tion­le­saf­[email protected]

Bien qu’elle soit plus lente, une crois­sance contrô­lée est sou­vent plus du­rable qu’une ex­pan­sion trop ra­pide. Pep­per­mint Cy­cling Co. en est un bon exemple. Les co­fon­da­trices de cette marque de vê­te­ments de vé­lo pour femmes, Vé­ro­nik et Mi­chèle Bas­tien, disent avoir re­çu, du­rant leurs pre­mières an­nées d’opé­ra­tion, au moins une ving­taine d’ap­pels par an­née de la part de grandes chaînes qui sou­hai­taient in­tro­duire leurs pro­duits sur leur ta­blette. Pour­tant, chaque fois, elles ré­pon­daient : « Non, pas tout de suite. »

« Notre prio­ri­té a tou­jours été de suivre notre plan stra­té­gique ; les bou­tiques et les grandes chaînes n’en fai­saient pas par­tie. Du moins, pour les pre­mières an­nées », ex­plique Vé­ro­nik.

Ap­pri­voi­ser le mar­ché

Lan­cée il y a cinq ans, cette PME de Mont-Trem­blant a d’abord fa­vo­ri­sé un mo­dèle B2C pour éta­blir sa marque. « Il était im­por­tant pour l’équipe de Pep­per­mint Cy­cling Co. d’éta­blir un so­lide lien de confiance avec ses clientes avant de se lan­cer dans une ex­pan­sion à grand dé­ploie­ment, pour­suit-elle. Nous vou­lions nous as­su­rer de la qua­li­té du pro­duit et d’of­frir une bonne ex­pé­rience client à nos consom­ma­trices. »

Ce plan d’ac­tion a per­mis à l’en­tre­prise d’une di­zaine d’em­ployés d’ap­pri­voi­ser le mar­ché tout en dou­blant ses re­ve­nus an­nuels an­née après an­née, fait-elle va­loir.

L’an­née 2019 marque tou­te­fois une grande tran­si­tion dans le plan d’af­faires des soeurs Bas­tien. Pep­per­mint Cy­cling Co. com­mence à dire oui aux bou­tiques et aux di­verses chaînes du com­merce du dé­tail. « Au­jourd’hui, notre marque a at­teint un point de ma­tu­ri­té qui nous per­met d’in­tro­duire un mode B2B, es­time la co­pro­prié­taire. Nous sommes dé­jà pré­sentes dans une ving­taine de bou­tiques au Qué­bec, et d’ici la fin de 2020, nous le se­rons dans près de 70 points de vente au pays. »

Consti­tuer un le­vier

Dans l’uni­vers mi­nier, le plan stra­té­gique consti­tue gé­né­ra­le­ment la pièce maî­tresse dans le dé­ve­lop­pe­ment de tout nou­veau pro­jet. Al­liance Ma­gné­sium, à As­bes­tos, n’échappe pas à cette règle. « Ce plan, qui suit de longues mais né­ces­saires étapes, per­met de ras­su­rer les fi­nan­ciers tout au long du pro­ces­sus. En fait, chaque étape sert de le­vier fi­nan­cier pour celle qui suit », sou­tient Pierre Saint-Au­bin, vice-pré­sident prin­ci­pal aux af­faires cor­po­ra­tives chez Al­liance Ma­gné­sium.

Dé­bu­té en 2012, ce pro­jet de va­lo­ri­sa­tion de ré­si­dus mi­niers qui de­vrait pro­duire 50 000 tonnes de ma­gné­sium par an­née exi­ge­ra un in­ves­tis­se­ment to­tal de près de 750 mil­lions de dol­lars d’ici l’ou­ver­ture of­fi­cielle de l’usine, en 2024. À la suite d’un plan stra­té­gique éta­lé sur 12 ans, donc.

« Dans un tel pro­jet d’en­ver­gure, chaque étape est es­sen­tielle et ne peut être es­qui­vée. Il y a d’abord eu l’ac­qui­si­tion du ter­rain, les ob­ten­tions de per­mis, les études de fai­sa­bi­li­té ain­si que les ren­contres avec la po­pu­la­tion pour s’as­su­rer de l’ac­cep­ta­bi­li­té so­ciale du pro­jet », énu­mère M. Saint-Au­bin.

L’usine pi­lote a été en fonc­tion de 2015 à 2017. « Cette étape im­por­tante s’est tra­duite par un in­ves­tis­se­ment de 15 M $, l’em­bauche de 15 per­sonnes et de tests qui ont per­mis de dé­mon­trer le pro­cé­dé qui pro­dui­ra du ma­gné­sium à l’aide des dé­pôts de ser­pen­tine dé­jà ac­cu­mu­lés sur les ter­rains de l’an­cienne mine d’amiante d’As­bes­tos », ex­plique-t-il.

Grâce à des tests concluants, Al­liance Ma­gné­sium tra­verse ac­tuel­le­ment l’étape cru­ciale de la pré­com­mer­cia­li­sa­tion, qui consiste à construire une mi­niu­sine per­met­tant de fa­bri­quer 12 000 tonnes de ma­gné­sium par an­née. Le fi­nan­ce­ment né­ces­saire, soit 110 M $, est sur le point d’être bou­clé, as­sure M. Saint-Au­bin. Les tra­vaux de construc­tion de l’usine doivent com­men­cer d’ici le dé­but de l’an­née 2020, et la pre­mière pro­duc­tion est pré­vue dès 2021. D’ailleurs, 80 % des en­tentes de dis­tri­bu­tion des 12 000 pre­mières tonnes de ma­gné­sium sont dé­jà conclues, sou­ligne le vice-pré­sident d’Al­liance Ma­gné­sium.

En somme, sou­tiennent les en­tre­pre­neurs in­ter­ro­gés, le plan stra­té­gique per­met de gui­der l’en­semble des ac­tions qu’ac­com­plissent leur PME, d’éta­blir ce qu’elles doivent faire et pour­quoi elles le font.

Vé­ro­nik et Mi­chèle Bas­tien, co­fon­da­trices de Pep­per­mint Cy­cling Co., ont fa­vo­ri­sé un mo­dèle B2C pen­dant près de cinq ans pour faire connaître la marque.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.