Consom­ma­tion de base : le re­fuge de­vient ris­qué

Les Affaires - - À SURVEILLER -

L’élan qu’ont connu les grandes mul­ti­na­tio­nales amé­ri­caines de la consom­ma­tion de base est à risque, croit Kau­mil Ga­j­ra­wa­la, de Cre­dit Suisse. Après un gain de 23 % de­puis le dé­but de l’an­née, les ac­tions de Co­ca-Co­la (KO, 54,39 $US), Pep­si (PEP, 135,72 $ US), Col­gate-Pal­mo­live (CL, 72,72 $ US) et Proc­ter and Gamble (PG, 124,31 $ US) n’ont pas été aus­si gé­né­reu­se­ment éva­luées de­puis 15 ans. L’an­ti­ci­pa­tion d’une baisse des taux d’in­té­rêt, les craintes d’une récession et l’amé­lio­ra­tion des ventes com­pa­rables dans l’in­dus­trie ont contri­bué à l’ap­pré­cia­tion. L’ana­lyste pense que le rythme de pro­gres­sion des ventes com­pa­rables n’est pas sou­te­nable. Il juge que les quatre so­cié­tés ont une moins grande marge de ma­noeuvre pour conti­nuer à aug­men­ter leurs prix. L’ap­pré­cia­tion du dol­lar amé­ri­cain est éga­le­ment une mau­vaise nou­velle, se­lon lui. De plus, M. Ga­j­ra­wa­la pense que « les grands dé­fis de l’in­dus­trie (chan­ge­ments des ha­bi­tudes de consom­ma­tion) né­ces­si­te­ront des dé­penses d’in­ves­tis­se­ment à long terme ». Il ne voit donc pas de di­mi­nu­tion des dé­penses à l’ho­ri­zon. Dans ce contexte, il pré­fère Co­ca-Co­la et Proc­ter and Gamble, mais ne leur ac­corde qu’une re­com­man­da­tion « neutre », et une de « sous­per­for­mance » à Pep­si et à Col­gate-Pal­mo­live .

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.