Amon, le dieu ca­ché

Les Docs de Mon Quotidien - - La Uno -

Un dieu mys­té­rieux

Amon est un dieu com­plexe et mys­té­rieux, re­pré­sen­té sous de nom­breuses formes. Son nom si­gni­fie « le ca­ché ». D’abord consi­dé­ré comme le dieu du vent, il de­vient, au fil des siècles un dieu du So­leil, sou­vent as­so­cié à Rê.

Un dieu créa­teur

Une lé­gende ra­conte qu’amon s’est créé lui-même, puis a créé les autres dieux. En­suite, sous la forme d’une oie, il a pon­du l’oeuf d’où est sor­tie la vie.

Ses re­pré­sen­ta­tions

Amon est un homme por­tant un casque sur­mon­té de 2 longues plumes droites. Il est aus­si par­fois re­pré­sen­té avec une tête de bé­lier dont les cornes sont en­rou­lées.

Un bé­lier... ou une oie

Le bé­lier est l’ani­mal sym­bole d’amon. À Thèbes, un bé­lier vi­vant est même consi­dé­ré comme l’in­car­na­tion du dieu. L’al­lée du temple de Kar­nak, le plus grand de Thèbes, est bor­dée de sta­tues de lions à tête de bé­lier. Mais Amon peut aus­si prendre la forme d’une oie.

Sa fa­mille

Sa femme est Mout, déesse de la Ma­ter­ni­té. Leur fils Khon­sou est le dieu de la Lune.

Amon et Thèbes

Consi­dé­ré comme le roi des dieux, Amon est sur­tout vé­né­ré à Thèbes (au­jourd’hui Louxor), l’une des grandes ca­pi­tales de l’égypte des pha­raons. La ma­jeure par­tie du grand temple de Kar­nak lui est consa­crée. Pen­dant 2 000 ans, chaque pha­raon a agran­di et em­bel­li ce temple. Il est de­ve­nu l’un des plus grands bâ­ti­ments re­li­gieux de la pla­nète !

Les prêtres d’amon

À Thèbes, les prêtres qui vé­nèrent Amon sont très puis­sants. Ils s’op­posent même par­fois aux pha­raons. Ils peuvent pro­vo­quer leur chute et gou­ver­ner le pays à leur place.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.