Bas­tet, la déesse-chatte

Les Docs de Mon Quotidien - - La Uno -

Une déesse à double vi­sage

Bas­tet est la fille de Rê, le dieu du So­leil, et l’épouse de Ptah, le dieu des ar­ti­sans. Elle est la déesse de la joie et de la ma­ter­ni­té. Elle protège le foyer, les hommes, mais aus­si le pha­raon. Elle est re­pré­sen­tée par une femme à tête de chat. Mais cette déesse fé­line est double : elle peut aus­si être Se­kh­met, la ter­rible déesse-lionne. Cette déesse guer­rière, as­soif­fée de sang, re­pré­sente la colère de Rê contre les en­ne­mis du pha­raon.

Le chat : un ani­mal sa­cré

Pour les Égyp­tiens, le chat est un ani­mal pro­tec­teur, car il chasse les rats et les ser­pents. Il est même in­ter­dit de tuer les chats ou de les mal­trai­ter. Dans les fa­milles les plus riches, les chats morts sont mo­mi­fiés. La fa­mille se rase même les sour­cils en signe de deuil !

La fête de Bu­bas­tis

Bas­tet est cé­lé­brée chaque an­née dans la ville de Bu­bas­tis, dans le nord du pays. C’est l’un des évé­ne­ments les plus po­pu­laires de l’égypte : on vient de tout le pays pour y par­ti­ci­per. C’est une fête dé­bri­dée où l’al­cool coule à flots ! Consa­cré à Bas­tet, le temple de Bu­bas­tis est l’un des plus beaux d’égypte. Il est « ha­bi­té » par des chats, nour­ris et en­tre­te­nus par les prêtres et les pè­le­rins.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.