Les prêtres égyp­tiens

Les Docs de Mon Quotidien - - La Uno -

Des rôles mul­tiples

Dans l’égypte an­cienne, les prêtres sont nom­breux. La plu­part d’entre eux s’oc­cupent du culte d’un dieu en par­ti­cu­lier. Chaque jour, ils or­ga­nisent les cé­ré­mo­nies. Mais cer­tains prêtres peuvent avoir d’autres rôles : gé­rer les ri­chesses, pré­pa­rer les mo­mies, en­sei­gner, soi­gner... D’autres en­core sont même as­tro­nomes ! En ob­ser­vant le ciel, ils choi­sissent les meilleurs mo­ments pour or­ga­ni­ser les cé­ré­mo­nies. À cer­taines époques, des prêtres ont même gou­ver­né à la place des pha­raons.

Des hommes et des femmes

Chez les Égyp­tiens, les femmes peuvent aus­si de­ve­nir prêtres. Les prêtres ont le droit d’avoir une fa­mille. Mais cer­tains vivent dans les temples et doivent consa­crer tout leur temps au culte des dieux.

Des hommes culti­vés

Pour être prêtre ou prê­tresse, il faut sa­voir lire et écrire, et être très culti­vé. Il faut avoir étu­dié les ma­thé­ma­tiques, l’as­tro­no­mie, la lit­té­ra­ture... La plu­part du temps, les nou­veaux prêtres sont des fils ou des filles de prêtres.

Une bonne si­tua­tion

Les prêtres sont riches car ils ne paient pas d’im­pôts au pha­raon. Ils vivent grâce aux ca­deaux que les gens offrent au dieu.

Pu­re­té et pro­pre­té

Les prêtres se doivent d’être purs. Et pour ce­la, il faut qu’ils soient très propres. Ils com­mencent leur jour­née par un bain dans un lac sa­cré, près du temple. Ils se rasent com­plè­te­ment la tête et s’épilent le corps. Par­fois, ils se baignent plu­sieurs fois par jour dans le lac.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.