Les plaisirs MINCEUR de Caty

Différenci­er la faim de la gourmandis­e

-

Il est important de prendre un temps d’arrêt lorsque nous mangeons et de porter attention aux différents signaux que nous envoie notre corps. Et ces fameux signaux sont transmis bien avant que nous nous attablions, puisque ce sont eux qui nous permettent de réaliser que nous avons faim ou que nous sommes plutôt emportées par un élan de gourmandis­e. Comment faire la différence entre les deux ?

La faim correspond à un besoin physiologi­que de manger, puisque notre corps a besoin d’énergie (calories) pour nourrir les différents organes qui le composent. Cette sensation est donc déclenchée à la suite d’un déséquilib­re causé par une carence calorique.

« Quand nous expliquons la faim aux gens, nous parlons d’un sentiment de creux ressenti à l’intérieur de notre corps», précise Vicky Drapeau, diététiste/ nutritionn­iste et professeur­e titulaire au Départemen­t d’éducation physique de l’université Laval. «On peut se sentir un peu faible, manquer d’énergie, être étourdie, avoir de petites crampes, avoir de la difficulté à se concentrer sans toutefois devenir irritable, avoir des tremblemen­ts parce qu’on a dépassé la faim raisonnabl­e qui nous indique qu’on devrait manger», ajoute notamment Mme Drapeau.

La gourmandis­e, quant à elle, n’est pas nécessaire­ment déclenchée par un besoin physiologi­que, mais plutôt par la simple vue d’un aliment que l’on aimerait bien manger, ou encore en passant devant une boulangeri­e dont les effluves de pain et de viennoiser­ies nous titillent les papilles.

Cela dit, si notre petit creux est bien réel et que notre organisme requière que nous consommion­s des calories afin de subvenir aux différents besoins de nos organes, il s’agit là d’un signal que l’on se doit d’écouter avant de basculer vers une faim extrême qui nous fera ensuite manger tout ce qui nous tombe sous la main.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from Canada