Bru­no-pier Do­ré, l’ap­pren­ti cowboy

L'Etoile du Lac - - ACTUALITÉS - HÉ­LÈNE GA­GNON he­lene.ga­gnon@tc.tc

PAS­SION. De­puis qu’il est pe­tit, Bru­no-pier Do­ré de Cham­bord est un cowboy dans l’âme. Âgé au­jourd’hui de 25 ans, le jeune homme au tem­pé­ra­ment té­mé­raire a dé­ci­dé de faire le saut dans le « ring » afin de te­nir 8 se­condes sur le dos d’un tau­reau.

« De­puis mon jeune âge, je tripe sur l’uni­vers du rodéo. Ça me cap­tive. Comme je suis ad­mi­nis­tra­teur au sein de Festival du Cowboy de Cham­bord, nous avons fait mi­roi­ter la pos­si­bi­li­té pour la 25e édi­tion qu’un di­rec­teur tente l’ex­pé­rience de la monte de tau­reaux. Je me suis por­té vo­lon­taire, mais je ne pen­sais pas at­tra­per la pi­qure », sou­ligne Bru­no-pier Do­ré.

Le jeune cowboy se rend donc à Thet­ford Mines, au Ranch Tar­dif, afin de per­fec­tion­ner ses ap­pren­tis­sages et pra­ti­quer avec l’équipe de Rodéo du Qué­bec.

« Je par­ti­cipe à des cli­niques spé­cia­le­ment or­ga­ni­sées afin de for­mer de nou­veaux cow­boys afin qu’ils montent dans le ring. Jus­qu’à pré­sent, j’ai fait 3 fins de se­maine de cli­nique au Ranch. Main­te­nant, je peux par­ti­ci­per au Bull­ma­nia les ven­dre­dis à Thet­ford Mines », sou­ligne-t-il. Sur place, on dé­couvre que la vé­ri­table com­pé­ti­tion, elle est dans le ring. C’est l’homme contre la bête. » —Bru­no-pier Do­ré

Cette pas­sion, Bru­no-pier Do­ré peut la vivre grâce à la par­ti­ci­pa­tion de plu­sieurs com­man­di­taires.

« Il y a les frais de dé­pla­ce­ment, mais aus­si les frais d’ins­crip­tion. J’ai dû in­ves­tir en­vi­ron 1 500 $ uni­que­ment pour m’équi­per. J’avais be­soin d’un casque, d’un gant, d’une veste de pro­tec­tion, de bottes mu­nies d’épe­rons et il me fal­lait une bull rope, il s’agit de la pièce qui nous main­tien à l’ani­mal. Chaque cowboy à la sienne. Je compte bien m’of­frir la to­tale afin de vivre à fond cette ex­pé­rience », af­firme Bru­no-pier.

UNE NOU­VELLE FA­MILLE

Alors que l’uni­vers du rodéo semble com­pé­ti­tif, Bru­no-pier a été plu­tôt sur­pris de l’en­traide et de la so­li­da­ri­té entre les cow­boys.

« Je m’ima­gi­nais qu’il y avait une forte com­pé­ti­tion entre les cow­boys, qu’aus­si­tôt qu’on réa­li­sait notre 8 se­condes ont se fai­sait dé­vi­sa­ger. Sur place, on dé­couvre que la vé­ri­table com­pé­ti­tion, elle est dans le ring, c’est l’homme contre la bête. Si tu fais un bon poin­tage, à la sor­tie du ring, les autres sont là pour te ta­per dans le dos et pour te fé­li­ci­ter de ta performance. Il y a quelque chose de très fa­mi­lial. Cette am­biance convi­viale m’a per­mis de prendre ma place ai­sé­ment dans cet uni­vers », sou­ligne l’ap­pren­ti cowboy.

Pour of­frir une bonne performance, il faut le juste mé­lange de confiance et de peur. Tout se passe entre l’homme et la bête, car le poin­tage to­tal dé­pen­dra au­tant de la performance de l’un que de l’autre.

« Plus la bête est im­po­sante, plus le risque est pré­sent. Les bêtes qui nous sont at­tri­buées sont pi­gées avant. La jour­née que j’ai été ju­me­lé à un tau­reau do­té de 60 po de cornes, j’y ai ré­flé­chi deux fois avant de m’as­seoir des­sus. Par contre, la bête joue un rôle im­por­tant, car 50 points y sont at­tri­bués. Alors si la bête qui nous est at­tri­buée n’a pas le goût de per­for­mer, on se voit pé­na­li­ser d’avance », ex­plique-t-il.

Bru­no-pier Do­ré compte bien faire quelques ro­déos du­rant la pé­riode es­ti­vale. Son ob­jec­tif ul­time étant de réus­sir son 8 se­condes lors de la 25e édi­tion du Festival du Cowboy.

« Au dé­but mai, je vais prendre part à la cli­nique de bull­ri­ding du Festival wes­tern de Saint-tite. Ac­tuel­le­ment, je suis les évé­ne­ments or­ga­ni­sés par l’équipe de Rodéo du Qué­bec, ain­si que de Wild Time afin de me te­nir in­for­mé. Le plus re­li­gieu­se­ment pos­sible, je tente de par­ti­ci­per aux ac­ti­vi­tés qu’ils pro­posent afin de me per­fec­tion­ner et être prêt pour of­frir une bonne performance à Cham­bord du 3 au 6 août. »

(Pho­to gra­cieu­se­té - Dan West Pho­to­gra­phie)

Bru­no-pier Do­ré a eu la pi­qûre pour le bull­ri­ding.

(Pho­to gra­cieu­se­té - Dan West Pho­to­gra­phie)

La bête joue un rôle im­por­tant dans l’at­tri­bu­tion des points.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.