Pas­sion : mo­ni­teur de camp de jour

L'Etoile du Lac - - ACTUALITÉS - HÉ­LÈNE GAGNON he­lene.gagnon@tc.tc

AC­TI­VI­TÉS. Ils sont âgés d’en­vi­ron 20 ans et ils se sont don­nés comme mis­sion de faire pas­ser à vos en­fants le plus bel été de leur vie. Voi­là la lourde tâche des ani­ma­teurs de ter­rain de jeu.

Être mo­ni­teur de ter­rain de jeu, c’est of­fi­ciel­le­ment un em­ploi d’été pas comme les autres. Pour Étin­celle, co­or­don­na­trice, et Fram­boise, as­sis­tante-co­or­don­na­trice, c’est une vé­ri­table pas­sion. De­puis 5 ans et 4 ans, elles sont pré­sentent à tous les étés au Camp de jour de Ro­ber­val.

« On pense que c’est un tra­vail fa­cile et qu’on passe l’été à s’amu­ser. Oui, on s’amuse, mais on le fait en sui­vant plu­sieurs règles afin d’as­su­rer la sé­cu­ri­té des pe­tits. On plonge l’en­fant dans un uni­vers dif­fé­rent tous les jours. Avec des ac­ti­vi­tés, des jeux, des chan­sons, etc. Nous avons un cadre, une struc­ture, mais les jour­nées sont toutes dif­fé­rentes », sou­ligne la co­or­don­na­trice.

Le camp de jour de Ro­ber­val ac­cueille 170 jeunes. Comment font 14 mo­ni­teurs pour faire opé­rer en quelques jours la magie et sur­tout la faire per­du­rer tout l’été? Par des ac­tions qui peuvent sem­bler bien ano­dines pour un adulte, les mo­ni­teurs sont en me­sure de créer un sen­ti­ment d’ap­par­te­nance fort, et ce, dès les pre­miers jours du camp.

« Tous les mo­ni­teurs sont ren­trés au tra­vail le 23 mai. Nous avions 5 se­maines pour pré­pa­rer en­semble la pro­gram­ma­tion. Chaque mo­ni­teur s’in­ves­tit dans la pré­pa­ra­tion. À titre d’exemple, nous avons une chan­son au camp. En­semble lors de la for­ma­tion, nous avons choi­si une chan­son po­pu­laire et nous avons mo­di­fié les pa­roles. On fait ré­fé­rence au nom des mo­ni­teurs et aux groupes. Ça de­vient notre chan­son, elle fait par­tie de notre rou­tine tous les jours. Les jeunes la connaissent et la chantent avec nous », men­tionne Fram­boise.

L’ES­PRIT D’ÉQUIPE

Les va­leurs du camp de jour mo­tivent les ani­ma­teurs à re­ve­nir tous les étés. « On tisse des liens entre mo­ni­teurs. On a tous une même mis­sion, soit de faire pas­ser aux en­fants le plus bel été de leur vie. On tra­vaille en­semble, mais on se cô­toie les soirs et les fins de se­maine. Il y a aus­si l’im­mense bon­heur que les en­fants nous ap­portent », sou­ligne Étin­celle.

« De mon cô­té, je suis fé­brile tous les ans. J’ai hâte de re­voir les en­fants. De voir comment ils ont gran­di et ils sont chan­gés. On tisse des liens de con­fiance. Cette con­fiance une fois ins­tal­lée nous per­met de pas­ser un ma­gni­fique été », ajoute Fram­boise. On a tous une même mis­sion, soit de faire pas­ser aux en­fants le plus bel été de leur vie. » —Étin­celle

DE GRANDES RESPONSABILITÉS

Les mo­ni­teurs sont conscients de la grande res­pon­sa­bi­li­té qu’ils ont.

« Les pa­rents viennent dé­po­ser leurs en­fants le ma­tin. Ils nous font con­fiance. On mise beau­coup sur la sé­cu­ri­té. On est tou­jours dans l’ac­tion, en train d’ana­ly­ser. On sou­haite que tous se dé­roulent bien. Les en­fants ne sont pas tou­jours conscients de cette ana­lyse », sou­ligne Étin­celle.

Pour ob­te­nir un bon mo­ni­teur, il faut donc un mé­lange de joie de vivre, mais éga­le­ment de pen­sée cri­tique.

« Un bon mo­ni­teur doit être à la base dy­na­mique. C’est beau être au­to­ri­taire et avoir une bonne tête sur les épaules, mais si on n’a pas le sou­rire ac­cro­ché au vi­sage et que tu n’as pas le goût de jouer et bien les en­fants n’em­bar­que­ront pas dans l’uni­vers du camp avec toi. Le lea­der­ship et la dé­brouillar­dise font par­tie des qua­li­tés im­por­tantes. On ne sait ja­mais ce qui peut se pro­duire dans une jour­née. Nous sommes à la mer­ci de la tem­pé­ra­ture. Une grosse averse peut brouiller tous nos plans. Il faut donc ra­pi­de­ment pas­ser en mode so­lu­tion », conclut Fram­boise.

Mal­gré un ho­raire de tra­vail al­lé­chant, l’em­ploi n’est pas pour tout le monde. Par contre, s’ils sont pas­sion­nés et éner­giques les mo­ni­teurs vous confir­me­ront avoir dé­cro­ché la job de leur rêve, et ce, pour le bon­heur de vos en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.