En­cou­ra­ger l’em­ploya­bi­li­té des per­sonnes han­di­ca­pées

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Vé­ro­nique Fi­lion et Erik Cha­rette —COMMUNAUTAIRE tra­vaillent chez Ca­na­dian Tire Pin­court à temps plein. Chaque jour, ils amorcent leur quart de tra­vail avec fier­té, prêts à se dé­pas­ser pour leur em­ployeur. Ils parlent d’ailleurs de leur em­ploi avec coeur; dé­mon­trant un vé­ri­table sen­ti­ment d’ap­par­te­nance et d’ac­com­plis­se­ment. Ces deux jeunes tra­vailleurs ont dé­cro­ché cet em­ploi grâce à l’or­ga­nisme de ser­vice d’aide à l’em­ploi et de pla­ce­ment en en­tre­prise pour per­sonnes han­di­ca­pées SDEM SEMO Mon­té­ré­gie, et grâce à l’ou­ver­ture de l’équipe de di­rec­tion.

LA FIER­TÉ DU TRA­VAIL BIEN FAIT

Erik Cha­rette a dé­bu­té son em­ploi au Ca­na­dian Tire Pin­court en no­vembre 2016, à temps par­tiel. Il avait alors comme tâche prin­ci­pale d’as­su­rer la pro­pre­té à l’ex­té­rieur du ma­ga­sin. Son en­thou­siasme et son sou­ci du tra­vail bien fait lui ont per­mis de dé­cro­cher un em­ploi à temps plein, et d’ob­te­nir de nou­velles res­pon­sa­bi­li­tés. En ef­fet, son su­per­vi­seur lui a gra­duel­le­ment ajou­té de nou­velles as­si­gna­tions. En plus de l’en­tre­tien ex­té­rieur, il a été at­ti­tré à la ges­tion de l’al­lée des pro­duits ani­ma­liers. Erik doit y faire l’in­ven­taire et le pla­ce­ment des pro­duits.

« Je suis vrai­ment content du tra­vail d’Erik. Le ma­ga­sin n’a ja­mais été aus­si propre! Nous ap­pré­cions tous sa force d’or­ga­ni­sa­tion. Il prend des ini­tia­tives et on res­sent sa fier­té. Il s’agit d’une pri­meur, mais nous al­lons bien­tôt lui don­ner de nou­velles res­pon­sa­bi­li­tés; soit le pla­ce­ment des pro­duits sai­son­niers à l’ex­té­rieur. Il fait par­tie in­té­grante des pro­jets d’ave­nir du ma­ga­sin », a lais­sé sa­voir le di­rec­teur ad­joint Serge Rous­sel.

« Ce que j’aime le plus de mon em­ploi, c’est l’équipe avec qui je tra­vaille », a ex­pri­mé le sym­pa­thique Erik Cha­rette.

LA BONNE HU­MEUR AU QUO­TI­DIEN

Pour sa part, Vé­ro­nique Fi­lion a ef­fec­tué un stage en em­ploi au Ca­na­dian Tire de Pin­court en juillet 2012. L’ex­pé­rience a été très po­si­tive pour elle, et elle est par­ve­nue à dé­cro­cher un em­ploi à temps plein.

En juin 2017, la sym­pa­thique jeune femme a ob­te­nu une pro­mo­tion. Elle est dé­sor­mais res­pon­sable du vo­let pro­mo­tion­nel. Ain­si, chaque se­maine, elle doit éplu­cher la cir­cu­laire du ma­ga­sin, et po­si­tion­ner les pro­duits en pro­mo­tion aux bons en­droits. Elle s’oc­cupe éga­le­ment des pro­duits mis en ve­dette au bout de cha­cune des al­lées. Se­lon son su­per­vi­seur, elle doit s’oc­cu­per de plus de 150 pro­duits chaque se­maine. Elle connaît donc le ma­ga­sin au bout des doigts.

« Vé­ro­nique, c’est le sou­rire du ma­ga­sin! Nous sommes tous très fiers d’elle. Elle est à son af­faire et elle est très proac­tive. Nous lui fai­sons en­tiè­re­ment confiance et la lais­sons prendre des ini­tia­tives », ex­plique Serge Rous­sel, qui par­tage une belle com­pli­ci­té avec son em­ployée. « J’aime tout de mon tra­vail! J’ai de beaux liens avec les membres de l’équipe », laisse sa­voir la pé­tillante Vé­ro­nique.

Dans la fou­lée de la dé­ci­sion de Wal­mart de mettre fin à son ser­vice d’in­té­gra­tion d’em­ployés vi­vant avec une dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle, des en­tre­prises de la ré­gion dé­montrent les im­pacts po­si­tifs de ces pro­grammes. Faites la ren­contre de Vé­ro­nique et d’Erik, fiers em­ployés du Ca­na­dian Tire Pin­court.

TIS­SER DES LIENS

De­puis plus de 30 ans, le SDEM SEMO Mon­té­ré­gie offre un ser­vice d’aide à l’em­ploi et de pla­ce­ment en en­tre­prise pour per­sonnes han­di­ca­pées ou ayant une li­mi­ta­tion fonc­tion­nelle. Au fil des an­nées, l’or­ga­nisme a col­la­bo­ré avec plus de 10 000 en­tre­prises de la Mon­té­ré­gie. L’or­ga­nisme pro­pose un ser­vice clé en main aux em­ployeurs-par­te­naires dans le but d’as­su­rer la sta­bi­li­té d’em­ploi des bé­né­fi­ciaires.

« Dans le cas de Vé­ro­nique Fi­lion, par exemple, son em­ploi a eu un im­pact très po­si­tif sur toutes les sphères de sa vie. Au dé­but, c’était une jeune femme dans sa bulle. La confiance de son em­ployeur lui a per­mis de s’épa­nouir gran­de­ment », ex­plique Syl­vie Bo­nen­fant, conseillère à l’in­ter­ven­tion au SDEM SEMO. L’or­ga­nisme est tou­jours à la re­cherche d’em­ployeurs-par­te­naires dans Vau­dreuilSou­langes, qui sou­haitent ou­vrir leur porte à des em­ployés fiables et com­pé­tents. « Rap­pe­lons que l’en­semble de nos ser­vices est gra­tuit, et qu’il s’agit d’une belle ré­ponse aux pé­nu­ries de main-d’oeuvre », laisse sa­voir Syl­vie Bo­nen­fant.

Le SDEM-SEMO Mon­té­ré­gie est pré­sent dans 9 villes de la Mon­té­ré­gie. Son bu­reau de Vaudreuil-Do­rion est si­tué au 418, ave­nue Saint-Charles, bu­reau 206. On peut joindre l’équipe au 450 646-1595, ou vi­si­ter le www.sdem-semo.org.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.