Lu­cie Char­le­bois pour­fend la dé­ci­sion de Wal­mart

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

La mi­nistre dé­lé­guée à la —POLITIQUE

Ré­adap­ta­tion, à la Pro­tec­tion de la jeu­nesse, à la Santé pu­blique et aux Saines ha­bi­tudes de vie et mi­nistre res­pon­sable de la ré­gion de la Mon­té­ré­gie, Lu­cie Char­le­bois, dé­plore la dé­ci­sion de Wal­mart de mettre fin à son pro­gramme d’em­ploya­bi­li­té par le biais de pla­teaux de tra­vail et rap­pelle qu’il s’agit d’une res­pon­sa­bi­li­té col­lec­tive que de faire le plus grand nombre d’ac­tions afin de fa­ci­li­ter l’in­té­gra­tion au tra­vail des per­sonnes han­di­ca­pées au Qué­bec. que ses nom­breux par­te­naires tra­vaillent pour of­frir aux per­sonnes pré­sen­tant une dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle ou un trouble du spectre de l’au­tisme plu­sieurs me­sures qui per­mettent de dé­ve­lop­per leurs com­pé­tences vo­ca­tion­nelles et de s’ac­com­plir dans un en­vi­ron­ne­ment de tra­vail qui de­vien­dra un mi­lieu d’ap­par­te­nance pour plu­sieurs d’entre eux.

PAR­TI­CI­PA­TION SO­CIALE

Plus que ja­mais, la mi­nistre ré­itère que la par­ti­ci­pa­tion so­ciale de l’en­semble des Qué­bé­coises et des Qué­bé­cois au mar­ché du tra­vail, l’in­clu­sion so­ciale et la par­ti­ci­pa­tion ac­tive à notre com­mu­nau­té consti­tuent des fac­teurs dé­ter­mi­nants dans le dé­ve­lop­pe­ment des per­sonnes qui pré­sentent une dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle ou un trouble du spectre de l’au­tisme, et que cette dé­ci­sion d’en­tre­prise va à l’en­contre des orien­ta­tions gou­ver­ne­men­tales.

« La par­ti­ci­pa­tion so­ciale au mar­ché du tra­vail consti­tue un fac­teur dé­ter­mi­nant dans le dé­ve­lop­pe­ment des per­sonnes ayant une dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle ou un trouble du spectre de l’au­tisme et plus que ja­mais, je tiens à ré­af­fir­mer notre en­ga­ge­ment à conti­nuer d’ac­com­pa­gner ces per­sonnes dans les di­vers as­pects de leur vie. Nous avons tou­jours été à leurs cô­tés, et ce­la ne s’ar­rê­te­ra pas. Nous croyons que l’in­té­gra­tion au mar­ché du tra­vail de­meure un vé­ri­table moyen d’épa­nouis­se­ment pour ces per­sonnes et nous al­lons conti­nuer nos ef­forts de sen­si­bi­li­sa­tion afin de bri­ser cer­tain tabous et mieux faire connaître la ri­chesse que re­pré­sentent ces per­sonnes pour notre so­cié­té », a dé­cla­ré Lu­cie Char­le­bois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.