Pas de risque d’inon­da­tion cette an­née?

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

On peut fa­ci­le­ment dé­crire en —MÉ­TÉO quelques mots la cause prin­ci­pale de la crue ex­cep­tion­nelle de 2017 soit de la pluie, en­core de la pluie, tou­jours de la pluie. Aux dires de la Com­mis­sion de pla­ni­fi­ca­tion de la ré­gu­la­ri­sa­tion de la ri­vière des Ou­taouais, ces pluies abon­dantes, au mo­ment où la fonte de la neige sa­tu­rait les sols et gon­flait les cours d’eau, ont en­gen­dré des quan­ti­tés ex­cep­tion­nelles d’eau dans le bas­sin ver­sant de la ri­vière des Ou­taouais. Ces quan­ti­tés d’eau ont me­né à des vo­lumes re­cords et des pointes im­por­tantes de dé­bit et de ni­veau dans la ri­vière des Ou­taouais et ses tri­bu­taires cau­sant des dé­bor­de­ments im­por­tants dans le sud du bas­sin ver­sant jusque dans la ré­gion de Mon­tréal.

De fait, en 2017, des quan­ti­tés ex­cep­tion­nelles de pré­ci­pi­ta­tion to­ta­li­sant 257 mm se sont abat­tues sur l’en­semble du bas­sin ver­sant en avril et mai, ce qui re­pré­sente 174 % de la valeur nor­male de 150 mm (1981-2010). Ces pré­ci­pi­ta­tions cu­mu­lées ont va­rié se­lon les sec­teurs entre 240 mm et 380 mm, les ré­gions cen­trales et sud du bas­sin re­ce­vant les pré­ci­pi­ta­tions les plus abon­dantes. Se­lon En­vi­ron­ne­ment et Chan­ge­ment cli­ma­tique Canada, des re­cords de pré­ci­pi­ta­tions ont été éta­blis pour le mois d’avril. Par exemple, la sta­tion mé­téo­ro­lo­gique d’Ot­ta­wa a en­re­gis­tré 159 mm de pré­ci­pi­ta­tions, soit la pré­ci­pi­ta­tion men­suelle la plus im­por­tante de­puis 125 ans.

Après un mois d’avril aux quan­ti­tés de pluie ex­cep­tion­nelles, le bas­sin ver­sant était frap­pé de plein fouet par deux évé­ne­ments de pluie du­rant la se­maine du 30 avril au 6 mai. En ef­fet, au cours de cette pé­riode de 7 jours, il est tom­bé de 70 à 140 mm de pluie sur l’en­semble du bas­sin, soit jus­qu’à deux fois plus que la quan­ti­té re­çue nor­ma­le­ment du­rant tout le mois de mai.

La pluie tom­bée entre la cen­trale de Ca­rillon et la mu­ni­ci­pa­li­té de Vau­dreuilDo­rion? Le pre­mier évé­ne­ment a eu lieu du 28 avril au 1er mai 2017. Il est tom­bé en­vi­ron 60 mm de pluie dans la ré­gion. Cette quan­ti­té de pluie cor­res­pond aux moyennes que la ré­gion a l’ha­bi­tude de re­ce­voir pour le mois d’avril en en­tier, alors que c’est tom­bé en 4 jours dans ce cas-ci.

Le deuxième évé­ne­ment a eu lieu du 4 au 7 mai 2017, et il est tom­bé en­vi­ron 50 mm de pluie sur le même sec­teur. Nous avons re­çu presque deux fois les moyennes men­suelles en l’es­pace de 10 jours.

AN­NÉE NOR­MALE

Cette an­née, tout ce que la cen­trale élec­trique de Ca­rillon a à faire, c’est de gé­rer une crue nor­male des eaux qu’en­traîne chaque an­née la fonte des neiges. Ur­gence Qué­bec pré­voit que les condi­tions hi­ver­nales qui sé­vissent ac­tuel­le­ment au Qué­bec n’en­traî­ne­ront pas de fonte des neiges et de pré­ci­pi­ta­tions li­quides im­por­tantes qui pour­raient in­fluen­cer les ni­veaux et les dé­bits des cours d’eau. En fait, au­cune hausse mar­quée des tem­pé­ra­tures n’était en­core pré­vue au 12 avril. Les risques d’inon­da­tion sont par consé­quent très faibles pour les pro­chains jours sur l’en­semble du ter­ri­toire. En date du 16 avril, on pré­voyait une hausse gra­duelle des ni­veaux le long du tron­çon prin­ci­pal de la ri­vière des Ou­taouais jusque dans la ré­gion de Mon­tréal en rai­son des quan­ti­tés de pré­ci­pi­ta­tions re­çues et pré­vues. Ce­pen­dant, les ni­veaux et dé­bits de­vraient de­meu­rer sous les nor­males sai­son­nières au cours des pro­chains jours. La plu­part des ré­ser­voirs du bas­sin de­meurent vides en pré­pa­ra­tion pour la crue prin­ta­nière. On en­re­gis­trait un dé­bit d’eau en mètres cubes par se­conde de 1673 pas­sant par la cen­trale de Ca­rillon à la hau­teur de Poin­teFor­tune. Au plus fort des inon­da­tions de 2017, près de 7000 mètres cubes par se­conde pas­saient par la cen­trale.

— STÉ­PHANE FOR­TIER

De­puis la fin du 19e siècle, il n’était ja­mais tom­bé au­tant de pluie dans la ré­gion, en avril et en mai, ce qui a en­traî­né, l’an­née der­nière, des inon­da­tions qui ont en­core des ré­per­cus­sions au­jourd’hui.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.