La com­mu­nau­té d’af­faires se penche sur la pé­nu­rie de main-d’oeuvre

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

La Chambre de com­merce et d’in­dus­trie de Vau­dreuil-Soulanges te­nait le 10 avril un dî­ner-con­fé­rence sur le thème des pro­blé­ma­tiques de main-d’oeuvre dans les PME.

L’in­vi­té d’hon­neur de ce —AF­FAIRES dî­ner-con­fé­rence était le dé­pu­té d’Hun­ting­don et mi­nistre dé­lé­gué aux Pe­tites et Moyennes En­tre­prises, à l’Al­lè­ge­ment ré­gle­men­taire et au Développement éco­no­mique ré­gio­nal, Sté­phane Billette.

L’IM­MI­GRA­TION, UNE SO­LU­TION D’em­blée, l’homme d’af­faires a iden­ti­fié le manque de main-d’oeuvre comme une pro­blé­ma­tique ma­jeure qui touche l’en­semble de la pro­vince, et l’en­semble des do­maines d’ac­ti­vi­tés. Il a avan­cé des pistes de so­lu­tions mises de l’avant par son gou­ver­ne­ment.

D’abord, il croit im­por­tant de sen­si­bi­li­ser les PME à l’im­por­tance de l’au­to­ma­ti­sa­tion pour de­meu­rer com­pé­ti­tif sur le mar­ché.

Il croit aus­si que l’im­mi­gra­tion est un élé­ment cen­tral de la so­lu­tion. « L’im­mi­gra­tion est l’une des ré­ponses au manque de main-d’oeuvre. Sa­viez-vous que 85 % des im­mi­grants choi­sissent de s’ins­tal­ler à Mon­tréal, alors que le manque de maind’oeuvre est à 60 % en ré­gion? Il faut mettre en place des in­fra­struc­tures d’ac­cueil et en­ca­drer les en­tre­prises en ce sens », a-t-il par­ta­gé. Les convives ont tou­te­fois po­sé quelques ques­tions sur cet as­pect, sou­le­vant la per­ti­nente ques­tion de l’ac­cès au lo­ge­ment et de la re­con­nais­sance des com­pé­tences de ces nou­veaux ar­ri­vants.

UN OU­TIL NUMÉRIQUE

Le mi­nistre a éga­le­ment mis de l’avant le por­tail En­tre­prise Qué­bec. Ce site web vise à fa­ci­li­ter les liens entre l’État et les en­tre­pre­neurs.

En ef­fet, il re­groupe 28 mi­nis­tères et or­ga­nismes avec les­quels les pro­prié­taires d’en­tre­prises doivent com­mu­ni­quer à dif­fé­rentes étapes de leur plan d’af­faires. Que ce soit pour lancer une en­tre­prise, en as­su­rer la ges­tion ou la trans­for­mer, le site web En­tre­prise Qué­bec a pour but de fa­ci­li­ter l’en­semble des dé­marches.

L’AVE­NIR DES EN­TRE­PRISES Fi­na­le­ment, Sté­phane Billette a ré­ité­ré sa vo­lon­té de prendre des ac­tions concrètes pour trans­for­mer la per­cep­tion gé­né­rale de l’en­tre­pre­neu­riat, entre autres en s’adres­sant aux jeunes et aux étu­diants des do­maines pro­fes­sion­nels. Il a éga­le­ment abor­dé la dé­li­cate ques­tion de la re­lève, un autre dé­fi réel des PME.

INI­TIA­TIVE LO­CALE

Dans le but d’être proac­tive et de pal­lier la pé­nu­rie de main-d’oeuvre, la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie de Vau­dreuilSou­langes a pro­fi­té de l’oc­ca­sion pour pré­sen­ter une ini­tia­tive lo­cale.

En ef­fet, elle a pré­sen­té le nou­veau pro­jet Mo­bi­li­sa­tion des em­ployeurs. Cette ini­tia­tive vise à en­cou­ra­ger les en­tre­prises de la ré­gion à dé­cro­cher la men­tion Em­ployeur Re­mar­quable, au­près du Bu­reau de nor­ma­li­sa­tion du Qué­bec.

Il n’y a ac­tuel­le­ment qu’une ving­taine d’en­tre­prises au Qué­bec qui dé­tiennent cette men­tion, dont l’en­tre­prise Po­ly­mos à Ter­rasse-Vau­dreuil. Dans le but de mettre en valeur le dy­na­misme du mar­ché de l’em­ploi ré­gio­nal et de faire sa­voir aux ci­toyens que des em­plois de qua­li­té existent dans Vau­dreuil-Soulanges, la chambre vise un maxi­mum de cer­ti­fi­ca­tion dans la ré­gion. Les en­tre­prises de plus de 10 em­ployés qui sou­haitent en­tre­prendre la dé­marche de cer­ti­fi­ca­tion peuvent en­trer en contact avec la Chambre de com­merce pour connaître les dé­tails et lancer le pro­ces­sus.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.