Dé­mo­li­tion du bâ­ti­ment si­tué au 405, ave­nue Saint-Charles

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Les tra­vaux de dé­con­ta­mi­na­tion, puis de dé­mo­li­tion, du bâ­ti­ment si­tué au 405, ave­nue Saint-Charles, de­vraient dé­bu­ter cette se­maine.

Ces tra­vaux —VAU­DREUIL-DO­RION s’éche­lon­ne­ront sur une pé­riode d’en­vi­ron un mois, puis­qu’avant de pro­cé­der à la dé­mo­li­tion, il est né­ces­saire de dé­con­ta­mi­ner l’in­té­rieur du bâ­ti­ment. En ef­fet, une éva­lua­tion des ma­tières dan­ge­reuses pro­duite par une firme de gé­nie-conseil ayant dé­mon­tré la pré­sence d’amiante et de moi­sis­sures, des me­sures par­ti­cu­lières doivent être prises.

Une fois que l’en­semble des bâ­ti­ments se­ra dé­truit, le ter­rain se­ra ni­ve­lé puis en­se­men­cé. On y amé­na­ge­ra un parc com­pre­nant un sta­tion­ne­ment, des tables à pique-nique et des toi­lettes chi­miques. « Il s’agi­ra pour l’ins­tant d’ins­tal­la­tions tem­po­raires. L’ob­jec­tif est de per­mettre l’ac­cès à l’eau, et à cet es­pace ma­gni­fique, le plus ra­pi­de­ment pos­sible pour tous les ci­toyens », ex­plique le maire Guy Pi­lon. Rap­pe­lons que la pro­prié­té sise au 405, ave­nue Saint-Charles ap­par­te­nait au­pa­ra­vant aux Frères du Sa­cré-Coeur. La Ville en avait fait l’ac­qui­si­tion l’an der­nier dans l’in­ten­tion d’y construire le nou­vel hô­tel de ville, in­cluant un grand parc ci­toyen. Or avec la crue des eaux his­to­riques du prin­temps 2017, le nou­veau conseil municipal s’était don­né un temps de réflexion par rap­port à ce pro­jet.

« Le conseil a choi­si de ne pas al­ler de l’avant avec le pro­jet d’un hô­tel de ville au 405, ave­nue Saint-Charles, car une autre op­tion s’est pré­sen­tée à nous der­niè­re­ment et elle nous semble beau­coup plus ap­pro­priée dans l’in­té­rêt des ci­toyens. Main­te­nant que la dé­ci­sion est prise, nous al­lons nous pen­cher sur l’amé­na­ge­ment que nous fe­rons sur ce ter­rain. Son ac­qui­si­tion par la Ville l’an der­nier a per­mis de pré­ser­ver un site sur la la­nière pa­tri­mo­niale de l’ave­nue Saint-Charles, une la­nière qui nous ap­par­tient pra­ti­que­ment en to­ta­li­té, et ce, du parc de la Mai­son-Va­lois au parc Es­ther-Blon­din. Ce­la ouvre la porte à plu­sieurs pos­si­bi­li­tés, et ce, tou­jours dans le but d’of­frir un ac­cès à la baie de Vau­dreuil pour l’en­semble de nos ci­toyens », pré­cise Guy Pi­lon.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.