Anne Quach veut une en­quête sur le Ka­thryn Spi­rit

L'Etoile - - DIVERTISSEMENT -

À la suite de l’in­cen­die à bord de l’épave du Ka­thryn Spi­rit, la dé­pu­tée néo-dé­mo­crate pour Sa­la­ber­ry-Su­roît, Anne Minh-Thu Quach, de­mande qu’une en­quête soit en­tre­prise.

La dé­pu­tée a en­voyé une let­treau­mi­nis­tre­desT­ran­sports,MarcGar­neau —PO­LI­TIQUE et à son col­lègue Do­mi­nic Le­blanc, mi­nistre des Pêches, des Océans et de la Garde Cô­tière pour que leurs ser­vices fassent en­quête sur les causes et les consé­quences de cet in­cen­die qui a eu lieu le mar­di 10 avril. « 75 pom­piers de 6 mu­ni­ci­pa­li­tés qui ont com­bat­tu les flammes pen­dant 5 heures et de­mie. Une grosse fu­mée noire est ap­pa­rue dans le ciel et de nom­breuses per­sonnes vi­vant à Beau­har­nois, mais aus­si fai­sant par­tie des équipes d’in­ter­ven­tion se de­mandent ce que contient en­core l’épave. Ce n’était rien pour les ras­su­rer. Trans­ports Canada et la Garde cô­tière doivent me­ner une en­quête et rendre pu­bliques leurs conclu­sions », de­mande avec in­sis­tance Anne Quach. La dé­pu­tée s’in­quiète des consé­quences sur les tra­vaux, mais aus­si sur la san­té des se­cours ar­ri­vés sur les lieux et des tra­vailleurs.

« À la ré­ponse à ma ques­tion, le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral tente de mi­ni­mi­ser en par­lant de pe­tit in­cen­die, d’as­su­rer sans vé­ri­fier qu’il n’y avait au­cune pol­lu­tion su­bie par qui­conque. C’est de la trans­pa­rence que de­mande la po­pu­la­tion et non des lignes de com­mu­ni­ca­tion », ex­plique la dé­pu­tée. De nom­breuses ques­tions de­meurent sa­chant que l’en­tre­prise Re­né St-Pierre a été condam­née une pre­mière fois par l’ad­mi­nis­tra­tion pro­vin­ciale pour ne pas res­pec­ter les règles en­vi­ron­ne­men­tales dans une car­rière de la ré­gion de Qué­bec. Ce­la a don­né lieu à un re­cours col­lec­tif qui a été ac­cep­té à la Cour Su­pé­rieure.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.