Quelques conseils

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Au prin­temps, avant l’ap­pa­ri­tion de la nou­velle vé­gé­ta­tion, quelques heures d’en­so­leille­ment suf­fisent à — as­sé­cher l’herbe ou tout autre com­bus­tible de sur­face. Du même coup, la fo­rêt de­vient ex­trê­me­ment vul­né­rable. Plu­sieurs ré­si­dents pro­fitent de cette pé­riode pour faire le grand mé­nage de leur ter­rain. Ils font brû­ler l’herbe sèche, les amas de branches ou les tas de feuilles mortes.

Dans ce cas, le vent est votre prin­ci­pal en­ne­mi. En un rien de temps, une bour­rasque peut em­por­ter votre brû­lage et l’étendre, sou­vent sur de grandes dis­tances. Une né­gli­gence peut vous faire perdre la maî­trise de votre feu, in­cen­dier la fo­rêt, cau­ser la perte de votre ré­si­dence, de votre cha­let ou ce­lui du voi­sin.

En met­tant en pra­tique ces quelques conseils, vous mi­ni­mi­se­rez les risques que votre brû­lage se pro­page à la fo­rêt. D’abord, il im­porte de se ren­sei­gner au­près de la mu­ni­ci­pa­li­té afin d’ob­te­nir l’au­to­ri­sa­tion d’al­lu­mer un feu.

S’il est pos­sible de faire un feu, il faut al­lu­mer le feu dans un en­droit dé­ga­gé, sur sol mi­né­ral, évi­ter de brû­ler lors de grands vents, et avoir sur place le ma­té­riel ap­pro­prié, afin d’in­ter­ve­nir promp­te­ment.

UN MYTHE

Con­trai­re­ment à la croyance po­pu­laire, le brû­lage de l’herbe ne fa­vo­rise au­cu­ne­ment la re­pousse. Une par­tie des élé­ments nu­tri­tifs qu’elle contient s’en­volent en fu­mée. Consé­quences? Le sol s’ap­pau­vrit et l’en­vi­ron­ne­ment est pol­lué.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.