Pas fa­cile de for­mer un nou­veau con­seil mu­ni­ci­pal

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Aux dires du maire de Saint-La­zare —SAINT-LA­ZARE

Ro­bert Gri­mau­do, avec cinq nou­veaux membres élus, l’ap­pren­tis­sage de ci­toyens à conseillers mu­ni­ci­paux, c’est quelque chose. « C’est un con­seil mu­ni­ci­pal qui est en­core en train d’ap­prendre à tra­vailler en­semble. Il y a de nou­veaux dé­fis à re­le­ver et ce­lui-là en est un, avoue le maire de Saint-La­zare. Nous ne sommes pas tou­jours d’ac­cord, mais on ap­prend à tra­vailler en­semble. Tout le monde au­tour de la table est in­dé­pen­dant, il n’y a pas de ligne de par­ti à suivre, mais ce­pen­dant tous ont un dis­trict à s’oc­cu­per », rap­pelle-t-il.

Ro­bert Gri­mau­do est conscient qu’il a un rôle de lea­der à jouer. « Mon tra­vail est d’être ras­sem­bleur. Être un lea­der, c’est ac­cep­ter les gens comme ils sont avec leurs fai­blesses et leurs forces et prendre avan­tage de ces forces pour le bien com­mun. Il faut prendre conscience de l’im­por­tance des dé­ci­sions que l’on prend. Elles ont un im­pact sur le fu­tur. On prend des dé­ci­sions pour nos en­fants, nos pe­tits-en­fants », af­firme le maire.

GROS DOS­SIERS RÉGLÉS

Pour le maire de Saint-La­zare, rien n’est ja­mais par­fait en ce bas monde, mais il se dit heu­reux que la plu­part des gros dos­siers soient réglés. « On a une nou­velle ca­serne, pro­ba­ble­ment la meilleure in­fra­struc­ture du genre de la ré­gion, mais il res­tait à op­ti­mi­ser les ser­vices de sé­cu­ri­té avec Ri­gaud. Ain­si, notre di­rec­teur, Da­niel Boyer, fait le tra­vail de di­rec­tion pour les deux ser­vices de sé­cu­ri­té in­cen­die. C’est un genre de pro­jet pi­lote pour un an. Comment op­ti­mi­ser nos deux ser­vices? En com­bi­nant et par­ta­geant nos spé­cia­li­tés, nos ex­per­tises. Ri­gaud est spé­cia­li­sé en sau­ve­tage nau­tique et en in­ter­ven­tion en es­pace clôt, et nous en ba­ria­trique. Au bout d’une an­née, un rap­port se­ra éta­bli sur ce par­tage des ex­per­tises », énonce Ro­bert Gri­mau­do.

Il va sans dire que le maire de Saint-La­zare est au cou­rant du dé­bat qui en­toure la dis­pa­ri­tion des boi­sés de Pin­court et de L’Île-Per­rot au pro­fit d’un dé­ve­lop­pe­ment do­mi­ci­liaire. « Ici, nous avons un plan de conser­va­tion qui ne per­met­trait pas le même genre de si­tua­tions. Nous avons chan­gé la donne avec la CMM (Com­mu­nau­té mé­tro­po­li­taine de Mon­tréal) et le PMAD (Plan mé­tro­po­li­tain d’amé­na­ge­ment et de dé­ve­lop­pe­ment). On a choi­si notre ba­taille et ici, c’est l’en­vi­ron­ne­ment et la pro­tec­tion de nos mi­lieux hu­mides. On a réus­si à avoir un plan de concor­dance avec le PMAD. Nous sommes la seule ville qui a un tel plan pour gar­der notre ville verte », ex­plique-t-il.

De­puis l’élec­tion du 5 no­vembre der­nier, plu­sieurs nou­veaux élus ont fait leur ap­pa­ri­tion au sein des di­vers conseils mu­ni­ci­paux, la plu­part n’ayant pas vrai­ment d’ex­pé­rience po­li­tique.

QUE VEULENT LES LAZAROIS?

Ré­cem­ment, la Ville de Saint-La­zare a com­man­dé un son­dage au­près d’une firme spé­cia­li­sée afin de consul­ter les Lazarois sur les en­jeux dé­bat­tus au cours de der­niers mois. On parle no­tam­ment du noyau vil­la­geois, du car­re­four gi­ra­toire, du Fes­ti­val Saint-La­zare au ga­lop et d’ha­bi­ta­tions à loyers mo­diques. « Vous sa­vez, lors­qu’on re­garde les ré­seaux so­ciaux, ce sont tou­jours les mêmes per­sonnes qui s’op­posent. Nous at­ten­dons beau­coup de ce son­dage. Il va nous gui­der dans nos fu­tures dé­ci­sions », men­tionne-t-il.

Ce der­nier rend aus­si hom­mage au per­son­nel de la Ville. « On a une équipe so­lide à l’hô­tel de ville, mais il faut être conscient que nous, les élus, ne fai­sons que pas­ser con­trai­re­ment au per­son­nel », fait re­mar­quer Ro­bert Gri­mau­do.

STÉ­PHANE FOR­TIER

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.