Le RQRA s’in­ves­tit dans la lutte contre la mal­trai­tance

Mal­trai­tance en­vers les aî­nés

L'Express Montcalm - - LA UNE -

SAN­TÉ. Le Re­grou­pe­ment qué­bé­cois des ré­si­dences pour aî­nés (RQRA) pro­fite de sa grande tour­née des ré­gions du Qué­bec pour dé­ployer d’im­por­tants ef­forts d’in­for­ma­tion et de sen­si­bi­li­sa­tion au­près de ses membres en ma­tière de pré­ven­tion de la mal­trai­tance chez les aî­nés.

Le re­grou­pe­ment, qui compte plus de 750 membres à tra­vers le Qué­bec, sou­haite sen­si­bi­li­ser et mieux ou­tiller les ges­tion­naires et em­ployés des ré­si­dences pour aî­nés en ce qui concerne la mal­trai­tance. «Tant pour le RQRA que pour les ré­si­dences pour aî­nés qui font par­tie de notre as­so­cia­tion, c’est to­lé­rance zé­ro à l’égard de toute forme de mal­trai­tance », a ex­pli­qué Yves Des­jar­dins, pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral du RQRA.

En ef­fet, le RQRA ac­cueille­ra fa­vo­ra­ble­ment, en ver­tu de la Loi vi­sant à lut­ter contre la mal­trai­tance en­vers les aî­nés et toute autre per­sonne ma­jeure en si­tua­tion de vul­né­ra­bi­li­té, l’adop­tion et la mise en place des po­li­tiques des éta­blis­se­ments vi­sant à lut­ter contre la mal­trai­tance en­vers les aî­nés, pré­vues au plus tard à l’au­tomne 2018.

Sou­li­gnons que ces nou­velles po­li­tiques convergent vers le même ob­jec­tif que la vé­ri­fi­ca­tion des an­té­cé­dents ju­di­ciaires des per­sonnes qui tra­vaillent au­près des ré­si­dents, soit la pré­ven­tion et la sé­cu­ri­té. Elles re­joignent éga­le­ment la mis­sion pre­mière des ré­si­dences pour aî­nés membres du RQRA, soit d’of­frir un en­vi­ron­ne­ment sé­cu­ri­taire et de qua­li­té aux aî­nés qui choi­sissent d’y ha­bi­ter. Se­lon son pré­sident, le re­grou­pe­ment met­tra éga­le­ment en place une po­li­tique glo­bale pour contrer la mal­trai­tance. Les ré­si­dences membres de l’or­ga­nisme pour­ront ajus­ter et ap­pli­quer cette po­li­tique en fonc­tion de leurs di­verses réa­li­tés et spé­ci­fi­ci­tés.

CONCER­TA­TION AU SEIN DU MI­LIEU

Le re­grou­pe­ment of­fri­ra éga­le­ment aux ges­tion­naires des ré­si­dences membres des séances d’in­for­ma­tion lé­gale avec une avo­cate afin de les ac­com­pa­gner adé­qua­te­ment dans l’ap­pli­ca­tion des dif­fé­rents pa­ra­mètres de la nou­velle loi en ma­tière de mal­trai­tance. En com­plé­ment à ces séances, une cap­sule vi­déo des­ti­née aux em­ployés des ré­si­dences se­ra bien­tôt dif­fu­sée.

Au-de­là de la sen­si­bi­li­sa­tion, M. Des­jar­dins sou­haite éga­le­ment fa­vo­ri­ser la concer­ta­tion entre les dif­fé­rents ac­teurs du mi­lieu « Ce qu’on sou­haite, c’est que tout le monde tra­vaille main dans la main dans le but d’en­rayer la mal­trai­tance en­vers les aî­nés qui est mal­heu­reu­se­ment en­core trop pré­sente. »

Le RQRA rap­pelle que se­lon le mi­nis­tère de la Fa­mille, la mal­trai­tance tou­che­rait en­vi­ron 7 % des aî­nés ce qui re­pré­sen­te­rait plus de 105 000 per­sonnes mal­trai­tées. Cette sta­tis­tique ne re­flète tou­te­fois pas com­plè­te­ment la réa­li­té en rai­son no­tam­ment de l’ab­sence de base d’in­for­ma­tion cen­tra­li­sée. La mal­trai­tance se dé­cline sous sept types soit: psy­cho­lo­gique, phy­sique, sexuelle, ma­té­rielle et fi­nan­cière, vio­la­tion des droits, or­ga­ni­sa­tion­nelle, ain­si que l’âgisme.

(Pho­to ar­chives)

Se­lon le mi­nis­tère de la Fa­mille, la mal­trai­tance tou­che­rait en­vi­ron 7 % des aî­nés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.