Les tra­vailleuses du CPE Mul­ti-gardes de Saint-lin-lau­ren­tides se tournent vers la grève

Tou­jours sans conven­tion col­lec­tive

L'Express Montcalm - - ACTUALITÉS -

Après trois ans sans conven­tion col­lec­tive, une cin­quan­taine de tra­vailleuses syn­di­quées CSN du CPE Mul­ti-gardes de Saint-lin ont ap­pli­qué leur man­dat de grève vo­té à l’una­ni­mi­té lors de l’as­sem­blée gé­né­rale du 5 avril der­nier. Les 20 et 23 avril, les tra­vailleuses étaient en ar­rêt de tra­vail. Pour le mo­ment, ce sont trois CPE de la ré­gion qui n’ont pas en­core conclu une en­tente avec tous les pa­liers de né­go­cia­tion.

La di­rec­tion du CPE Mul­ti-gardes conti­nue à exi­ger des conces­sions et des condi­tions de tra­vail pour son per­son­nel syn­di­qué. La pré­si­dente du syn­di­cat ré­gio­nal, Li­li Trem­blay, dé­nonce le manque de trans­pa­rence de la di­rec­tion quant aux dif­fi­cul­tés fi­nan­cières. « Par le pas­sé, dans tous les cas où nous avons été confron­tés à de telles dif­fi­cul­tés, nous avons tou­jours fait par­tie de la so­lu­tion. Ce­pen­dant, pour pou­voir être par­tie pre­nante à la dé­marche, la di­rec­tion doit mettre cartes sur table. Ce qui n’est ma­ni­fes­te­ment pas le cas chez Mul­ti-garde », pré­cise-t-elle.

De­puis un mo­ment, le CPE Mul­ti-gardes de Saint-lin-lau­ren­tides a des dif­fi­cul­tés fi­nan­cières et des dé­fi­cits ré­cur­rents. D’ailleurs, avant la mise en place d’une se­conde ins­tal­la­tion, le dé­fi­cit at­tei­gnait 300 000 $.

Se­lon un rap­port comp­table, il était sou­le­vé qu’il y avait des dé­fi­cits graves dans les sys­tèmes de contrôle. Grâce à l’en­tre­mise des au­dits comp­tables 2016 et 2017, des mises en garde avaient été faites no­tam­ment quant à la ré­mu­né­ra­tion du per­son­nel ad­mi­nis­tra­tif et l’état de l’oc­cu­pa­tion per­met­tant de dé­ter­mi­ner le fi­nan­ce­ment éta­bli par le mi­nis­tère de la Fa­mille, ain­si que le taux réel de pré­sence d’en­fants.

Mme Trem­blay a dé­plo­ré les mau­vais choix bud­gé­taires qui conti­nuent de s’ac­cu­mu­ler par la di­rec­tion et le Conseil d’ad­mi­nis­tra­tion. Les tra­vailleuses veulent l’en­ga­ge­ment du Conseil d’ad­mi­nis­tra­tion pour que la si­tua­tion soit ré­gu­la­ri­sée.

ANA­LYSE DE LA SI­TUA­TION FI­NAN­CIÈRE

La par­tie syn­di­cale sou­haite que cer­taines condi­tions de tra­vail et des me­sures à prendre soient re­vues. Pour se faire, elle main­tient

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.