« Et si je me trom­pais ?»

L'Express Montcalm - - ACTUALITÉ - SA­RAH ELI­SA­BETH AU­BRY

Ré­cem­ment de pas­sage à Saint-jacques, au Col­lège Es­ther-blon­din, Ly­diane se ra­conte. À peine âgée de 25 ans, elle a une car­rière bien en­ta­mée. Cour­tier im­mo­bi­lier, en pleine maî­trise de son do­maine, elle at­teint ses ob­jec­tifs as­sez ra­pi­de­ment et même plus que pré­vu. Un di­plôme en poche, une mai­son à elle seule et une voi­ture de luxe, elle réa­lise tôt qu’elle n’est pas heu­reuse. Le goût du voyage lui re­vient. Celle qui était par­tie à Calgary à 16 ans et un an en Eu­rope avec sa soeur, en veut plus. « Je me di­sais que j’étais une femme qui avait réus­si. Je ne pou­vais vivre le mo­ment pré­sent, mon té­lé­phone son­nait tou­jours », se rap­pelle-t-elle.

Elle en­tre­prend donc de vendre ses biens et sa pro­prié­té pour quit­ter à ja­mais le Qué­bec. La dé­ci­sion est com­plexe à prendre et com­porte des risques, mais la jeune femme se ré­pète sans cesse « et puis après, est-ce que je vais en mou­rir? ».

Elle suc­combe donc à son en­vie de voya­ger et se rend en Afrique du Sud, là où elle oeuvre pour une ré­serve ani­male. À ce mo­ment, sa vie est ryth­mée avec le so­leil et est loin de la tech­no­lo­gie. À son re­tour, Ly­diane pense re­prendre sa vie avec son tra­vail, mais c’est l’op­po­sé. Le stress est re­ve­nu, elle ne voit plus le so­leil et se re­trouve en­core vide d’éner­gie.

En 2013, elle se prend un billet d’avion et re­garde droit de­vant. Ce qui l’in­té­resse avant tout, dé­cou­vrir le monde et les pays, puis ap­prendre à se connaître à tra­vers ses ex­pé­riences. Elle ouvre une page Fa­ce­book pour res­ter en con­tact avec ses proches. Au fil du temps, des com­man­di­taires l’ap­prochent et s’in­té­ressent à ses ex­pé­di­tions. « Main­te­nant, je consi­dère que ma fa­mille s’est agran­die sur Fa­ce­book », ex­prime Ly­diane en riant. Avec le temps, les pro­jets s’en­chaînent pas­sant d’émis­sions, d’un livre à des confé­rences. « Et bien sûr, je n’ai pas quit­té in­dé­fi­ni­ment le Qué­bec. Au contraire, je réa­lise que plus je m’en éloigne, plus j’ai be­soin d’y re­ve­nir », par­tage-t-elle.

UN RÊVE POS­SIBLE

Ly­diane s’est re­mé­mo­rée ce qu’elle dé­si­rait faire quand elle était pe­tite et c’est exac­te­ment le point cen­tral de son mes­sage. « Rap­pe­lez­vous de ce que vous vou­liez faire quand vous étiez en­fant. Je vis main­te­nant de voyage et j’en parle. C’est en­core pos­sible de rê­ver même si nous ne sommes plus en­fant ».

Ayant par­cou­ru 65 pays et tou­jours en soif d’en voir da­van­tage, l’ex­pé­di­trice veut trou­ver un équi­libre des dif­fé­rentes sphères de sa vie fai­sant com­pro­mis avec sa fa­mille, son conjoint et le tra­vail. « Le bon­heur n’est pas ailleurs. Il se re­trouve dans pleins de pe­tites choses de la vie. Il y a quatre ans, je pre­nais la meilleure dé­ci­sion de ma vie », avance-t-elle.

Elle croit que voya­ger comme elle le fait n’est pas un par­cours pour tous. Après s’être ren­due au som­met du Ki­la­mand­ja­ro avec des dif­fi­cul­tés res­pi­ra­toires dû à l’al­ti­tude, elle se plon­ge­ra au coeur de l’eve­rest en no­vembre avec une équipe où elle de­vra mar­cher du­rant 12 à 13 jours.

Ré­cem­ment de re­tour d’un voyage en Is­lande, où elle a pu contem­pler les chutes d’eau et s’y bai­gner, elle confie avoir été char­mé par les su­blimes pay­sages.

Un se­cond livre de Ly­diane est pré­vu pour 2019 et peut-être qu’un autre pro­jet té­lé­vi­sé pour­rait voir le jour. Pour en sa­voir plus; ly­dia­neau­tour­du­monde.com

(Photo gra­cieu­se­té)

Ly­diane a of­fert une confé­rence au Col­lège Es­ther-blon­din, abor­dant son par­cours, ses am­bi­tions et ses ob­jec­tifs à at­teindre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.