Quatre mil­lions $ pour les études en fran­çais

L'Express Ottawa - - LA UNE - Par San­dy Chi­rol

Le mi­nistre de la For­ma­tion et des Col­lèges et Uni­ver­si­tés, John Milloy, a an­non­cé lun­di ma­tin un oc­troi de 4 mil­lions $ sup­plé­men­taires à l’Uni­ver­si­té d’Ottawa afin qu’elle puisse dé­ve­lop­per ses pro­grammes et ser­vices en fran­çais pour in­ci­ter da­van­tage de jeunes à pour­suivre leurs études en fran­çais.

La qua­li­té des études post­se­con­daires en fran­çais de­vrait en­core s’amé­lio­rer puisque la pre­mière uni­ver­si­té bi­lingue d’Amé­rique du Nord bé­né­fi­cie à pré­sent d’un fi­nan­ce­ment an­nuel de 30 mil­lions $ afin no­tam­ment d’aug­men­ter le nombre de cours en fran­çais mais éga­le­ment d’élar­gir son pro­gramme d’im­mer­sion, en plus d’of­frir des ser­vices de sou­tien et des bourses à la po­pu­la­tion étu­diante fran­co­phone.

«Nous sommes heu­reux de consta­ter que le gou­ver­ne­ment pro­vin­cial est cons­cient du ca­rac­tère unique de notre éta­blis­se­ment et des dé­fis propres à sa mis­sion bi­lingue. Le bi­lin­guisme de l’Uni­ver­si­té est l’un de ses plus grands atouts et je suis content qu’il y ait une vo­lon­té po­li­tique de sou­te­nir cette ri­chesse » , a confié le rec­teur de l’Uni­ver­si­té d’Ottawa, Al­lan Rock.

Cette nou­velle en­ve­loppe au­ra des ré­per­cu­tions concrètes sur l’édu­ca­tion en langue fran­çaise puisque les 31 re­com­man­da­tions faites par le Groupe de tra­vail sur les pro­grammes en fran­çais, adop­tées par le Sé­nat de l’ins­ti­tu­tion en 2008, vont pou­voir être mises en ap­pli­ca­tion.

«Notre prio­ri­té est de rendre tous les cours obli­ga­toires en fran­çais. Nous n’y sommes pas tout à fait. Il nous reste en­core à par­ache­ver, mais cette aide sup­plé­men­taire va nous per­mettre d’y ar­ri­ver. Si tous nos pro­grammes sont en fran­çais, nous au­rons plus de fa­ci­li­té à at­ti­rer da­van­tage de jeunes fran­co­phones dès l’école se­con­daire», ex­plique Syl­vie Lau­zon, vice-rec­trice as­so­ciée aux études.

Pour l’an­née 2009-2010, six nou­veaux pro­grammes en fran­çais ont été créés, ce qui aug­mente leur nombre à 89.

Outre les fran­co­phones, l’éta­blis­se­ment sou­haite éga­le­ment conti­nuer d’en­cou­ra­ger les jeunes an­glo­phones à s’ins­crire au pro­gramme d’im­mer­sion en fran­çais mis en place en 2006, no­tam­ment par l’aug­men­ta­tion du nombre de cours of­ferts mais éga­le­ment par l’ou­ver­ture de plus de places, puisque la de­mande est plus im­por­tante que l’offre.

Cette an­née, 923 étu­diants sont ins­crits en im­mer­sion, comme Ni­cole De Me­lo, ac­tuel­le­ment en deuxième an­née de Sciences po­li­tiques et es­pa­gnol. «Suivre un pro­gramme d’im­mer­sion est la meilleure dé­ci­sion que j’ai ja­mais prise. En un an et de­mi, j’ai eu plus d’ex­pé­rience que pen­dant toute ma sco­la­ri­té pas­sée à Win­ni­peg. Il ne se passe pas un jour sans que je parle fran­çais», confie-t-elle.

Par consé­quent, cette aide fa­vo­ri­se­ra éga­le­ment le re­cru­te­ment d’en­sei­gnants fran­co­phones. Et puisque l’en­sei­gne­ment dé­pend aus­si de la vie étu­diante et des ser­vices dis­po­nibles, l’Uni­ver­si­té d’Ottawa pré­voit dé­ve­lop­per da­van­tage ses ser­vices en fran­çais liés à la vie so­ciale et cultu­relle.

Photo : San­dy Chi­rol

De gauche à droite : Ni­cole De Me­lo, Ma­de­leine Meilleur, Syl­vie Lau­zon, Jim Wat­son, Hu­gette La­belle, Pierre De Bloy, John Milloy, et Al­lan Rock.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.