Hom­mage aux hé­ros noirs afros à Or­léans

L'Express Ottawa - - VIE COMMUNAUTAIRE - Par Georges Tam­ba

Exposition d’art, kiosques d’in­for­ma­tion, mu­sique, rires et ac­ti­vi­tés pour en­fants mar­que­ront la cé­lé­bra­tion du tra­di­tion­nel Mois de l’his­toire des Noirs à Ottawa, en fé­vrier.

En marge de ces cé­lé­bra­tions an­nuelles, le Con­seil éco­no­mique et so­cial d’Ottawa-Car­le­ton (CESOC) convie les Afro-Ca­na­diens (ori­gi­naires de l’Afrique et des Ca­raïbes) de la ré­gion de la ca­pi­tale nationale à une jour­née cultu­relle et de re­con­nais­sance le 27 fé­vrier à l’École Béatrice-Des­loges, si­tuée au 1999, ave­nue Pro­vence à Or­léans.

Mo­ment pri­vi­lé­gié de par­tage des évé­ne­ments mar­quant l’his­toire des Noirs, cette com­mé­mo­ra­tion de 2010 per­met­tra aus­si au CESOC de sou­li­gner « la force » et « l’ave­nir » de la Fran­co­pho­nie, cette or­ga­ni­sa­tion in­ter­na­tio­nale re­grou­pant des États et de gou­ver­ne­ments ayant en par­tage l’usage de la langue fran­çaise.

Le dé­cor, en ma­ti­née comme en soi­rée, té­moigne bien la di­ver­si­té que re­ven­diquent les fran­co­phones. En humour, il y au­ra Ed­dy King, un Qué­bé­cois de Mon­tréal ori­gi­naire du Con­go, et Bou­car Diouf, cet ori­gi­naire du Sé­né­gal qui ra­conte à la ra­dio et à la té­lé du Qué­bec des anec­dotes et contes afri­cains.

En mu­sique, le CESOC a re­cou­ru à une voix du pays des Ca­raïbes, In­grid Jo­seph, connue sous le nom de «Oni la sen­sa­tion haï­tienne». Ar­tiste ta­len­tueuse ori­gi­naire d’Haïti, Oni ne man­que­ra pas de rap­pe­ler la chaîne de so­li­da­ri­té lan­cée par sa com- mu­nau­té pour vo­ler au se­cours des mil­liers de fa­milles haï­tiennes vic­times du séisme meur­trier qui a ra­va­gé, le 12 jan­vier, la ca­pi­tale de son pays na­tal.

Les tam­bou­ri­naires du Burundi, le groupe rwan­dais Isha­ka, et l’ar­tiste fran­co-on­ta­rien Ben Emond agré­men­te­ront la soi­rée qui connai­tra éga­le­ment plu­sieurs temps forts, no­tam­ment les mots du di­rec­teur du CESOC et de dif­fé­rentes per­son­na­li­tés at­ten­dues.

L’en­trée est gra­tuite en ma­ti­née, payante en soi­rée.

Le Mois de l’his­toire des Noirs, Black His­to­ry Month en an­glais, est un mois com­mé­mo­ra­tif en mé­moire des po­pu­la­tions noires qui avaient vain­cu l’es­cla­vage pour ga­gner leurs droits ci­viques. Il est cé­lé­bré en fé­vrier au Ca­na­da et en oc­tobre aux États-Unis ain­si qu’au Royaume-Uni.

Au Ca­na­da, ce mois est cé­lé­bré de­puis dé­cembre 1995, quand la dé­pu­tée noire li­bé­rale Jean Au­gus­tine a fait vo­ter une mo­tion sur la re­con­nais­sance des Noirs à la Chambre des com­munes du Ca­na­da. Elle est la pre­mière femme noire à avoir été élue à cette chambre.

C’est donc un mo­ment de sou­ve­nir pour re­con­naitre et cé­lé­brer le com­bat des AfroCa­na­diens. Plu­sieurs re­grou­pe­ments de Noirs, no­tam­ment la Ligue nationale des Noirs du Ca­na­da et la Ligue des Noirs du Qué­bec, or­ga­nisent des évé­ne­ments com­mé­mo­ra­tifs, en sou­ve­nir du «che­min de fer sou­ter­rain», voie de la li­ber­té qu’em­prun­tèrent des es­claves fu­gi­tifs de di­vers coins de l’Amé­rique vers le Ca­na­da.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.