Jean-jacques Blais re­çoit le Prix Ber­nard Grand­maître 2011

L'Express Ottawa - - ACTUALITÉS - Ben­ja­min Va­chet

La fran­co­pho­nie était en fête au Centre na­tio­nal des Arts, le jeu­di 23 fé­vrier, ac­cueillant ses plus fer­vents par­ti­sans pour ré­com­pen­ser celles et ceux qui, au quo­ti­dien, lui per­mettent de rayon­ner dans la com­mu­nau­té.

De­vant une salle comble de 250 per­sonnes, l’avo­cat et an­cien mi­nistre de la Dé­fense sous le gou­ver­ne­ment li­bé­ral de Pierre El­liott Tru­deau, Jean-jacques Blais, a re­çu le pres­ti­gieux Prix Ber­nard Grand­maître.

L’an­cien dé­pu­té de Ni­pis­sing a no­tam­ment été ré­com­pen­sé pour son rôle dans la dé­si­gna­tion de l’ins­ti­tut de car­dio­lo­gie de l’uni­ver­si­té d’ot­ta­wa en ver­tu de la Loi sur les ser­vices en fran­çais, en juin der­nier, tout comme pour son pas­sé de mi­nistre lors de l’en­châs­se­ment des droits mi­no­ri­taires dans la cons­ti­tu­tion ca­na­dienne.

« M. Blais a beau­coup tra­vaillé pour l’avan­ce­ment de la fran­co­pho­nie et c’est nor­mal qu’il soit ré­com­pen­sé », a com­men­té la dé­pu­tée d’ot­ta­wa-va­nier, Ma­de­leine Meilleur.

« De­puis mes jours sur les bancs de l’école pri­maire à Stur­geon Falls, je suis conscient des ef­forts mal­sains, il y a près d’un siècle, pour ef­fa­cer notre com­mu­nau­té de la réa­li­té ca­na­dienne. Et c’est ma par­ti­ci­pa­tion à l’en­châs­se­ment des droits mi­no­ri­taires dans notre cons­ti­tu­tion qui me donne en­core au­jourd’hui, la plus grande sa­tis­fac­tion per­son­nelle et pro­fes­sion­nelle », a sou­li­gné M. Blais, dans un dis­cours de re­mer­cie­ments lu par M. Bé­lan­ger, puisque le prin­ci­pal in­té­res­sé ne pou­vait être présent pour cette soi­rée.

« L’en­châs­se­ment est de­ve­nu un ins­tru­ment vi­tal pour notre com­mu­nau­té. M. Blais était le seul fran­co-on­ta­rien dans le ca­bi­net de M. Tru­deau et c’est un prix bien mé­ri­té », a dé­cla­ré M. Bé­lan­ger.

L’hô­pi­tal de Corn­wall s’in­vite au ga­la

Un in­vi­té sur­prise a rem­pla­cé M. Blais lors de ce 12e Ga­la du Prix Ber­nard Grand­maître de L’ACFO Ot­ta­wa.

Dans son toast à la fran­co­pho­nie consa­cré à « Qui nous sommes », le dé­pu­té Bé­lan­ger a le­vé son verre à tous les or­ga­nismes fran­co­phones de la ré­gion et tour­né son re­gard jus­qu’à Corn­wall.

L’hô­pi­tal de Corn­wall, dans l’est de l’on­ta­rio, est au coeur d’une contro­verse de­puis qu’il a mo­di­fié ses cri­tères d’em­bauche pour fa­vo­ri­ser l’em­ploi de tra­vailleurs bi­lingues, afin de se confor­mer à la Loi sur les ser­vices en fran­çais de l’on­ta­rio. Pour pro­tes­ter contre cette dé­ci­sion, le Dr Dan­ny Tom­bler a ap­pe­lé au boy­cot­tage de la cam­pagne de fi­nan­ce­ment de l’hô­pi­tal et le maire de South Stor­mont, Bryan Mc­gil­lis, a an­nu­lé le ver­se­ment d'un fi­nan­ce­ment an­nuel de 30 000 $ pour l’agran­dis­se­ment de l’éta­blis­se­ment.

La mi­nistre dé­lé­guée aux Af­faires fran­co­phones, Ma­de­leine Meilleur, a vi­ve­ment ré­agi lors du ga­la.

« Ce soir, ayons une pen­sée pour nos voi­sins de Corn­wall qui tra­versent une grave crise d’iden­ti­té. Je pen­sais qu’on ne ver­rait plus ja­mais ce genre d’évè­ne­ments dans l’his­toire fran­coon­ta­rienne et j’in­vite donc, les gens à té­moi­gner leur sou­tien à l’hô­pi­tal, no­tam­ment en fai­sant des dons à sa fon­da­tion ».

Prix Lau­riers

Le 12e Ga­la du Prix Ber­nard Grand­maître était éga­le­ment l’oc­ca­sion de ré­com­pen­ser cinq autres lau­réats, qui ont re­çu les Prix Lau­riers.

Le Lau­rier Jeu­nesse de l’an­née a été re­mis à Cha­nel Four­nier, élève du Col­lège ca­tho­lique Sa­muel-ge­nest. Le Lau­rier Or­ga­nisme de l’an­née a été dé­cer­né à Es­poir UMOJA. Kath­leen Sto­ke­ly a re­çu le Lau­rier Fran­co­phile de l’an­née, alors que Na­jat Ghan­nou s’est mé­ri­tée le Lau­rier In­ter­ve­nante en édu­ca­tion de l’an­née. En­fin, Gilles La­porte s’est vu dé­cer­ner le Lau­rier Ci­toyen de l’an­née.

Le ré­sident d’or­léans, ins­ti­ga­teur du Fes­ti­val de films fran­co­phones d’or­léans, était ra­vi de cette ré­com­pense.

« Ça me fait très plai­sir pour Ob­jec­tif ci­né­ma d’être re­con­nu ce soir. Nous tra­vaillons fort avec le co­mi­té. C’est im­por­tant d’être re­con­nu par la com­mu­nau­té fran­co­phone et ce­la nous en­cou­rage à conti­nuer ».

Le pré­sident de L’ACFO Ot­ta­wa, Ber­tin Beau­lieu a fé­li­ci­té tous les fi­na­listes, les lau­réats et les lau­réates des prix de cette édi­tion 2012.

« Tous sont ga­gnants et le simple fait d’être mis en no­mi­na­tion est dé­jà tout un hon­neur ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.