Robin An­tar

L'Express Ottawa - - ACTUALITÉS -

Robin An­tar est une sculp­teuse qui fait des oeuvres d’art avec des ob­jets de tous les jours. Elle sculpte de­puis 1974 dans son ga­rage à Brook­lyn.

Cette ar­tiste est née à At­lan­tic Ci­ty, New York en 1957. Elle est née borgne, mais ce­la ne l’a ja­mais dé­ran­gée dans sa créa­tion. Après avoir étu­dié à l’école Visual Arts, An­tar a été in­tro­duite dans le do­maine de la sculp­ture grâce à un professeur.

Puis­qu’elle fait des oeuvres d’art de­puis l’âge de 17 ans, ses connais­sances l’ont ai­dé à de­ve­nir à son tour professeur d’art et elle a conti­nué à faire des sculp­tures comme elle le vou­lait.

En 1998, elle a com­men­cé pour la pre­mière fois à faire une sculp­ture abs­traite. Elle n’a plus ar­rê­té avec l’art abs­trait. An­tar a conti­nué à faire dif­fé­rents types d’art. Elle a même fait des bou­teilles de ket­chup Heinz, des gants de boxe Ever­last et un sac de M&M avec 800 livres de roches. Elle a même créé des oeuvres avec 6000 livres de roches comme le marbre de Yule.

Main­te­nant mère de trois en­fants, elle conti­nue de faire des sculp­tures à l’âge de 55 ans. Elle sculpte parce qu’elle aime ça et non pas à cause de l’ar­gent et de la po­pu­la­ri­té qu’elle gagne.

Les sculp­tures qu’elle fait prennent par­fois deux à trois mois, mais ça vaut le coup, car elle a ga­gné des prix comme la pre­mière place au concours de pro­duc­tion «Match Up» et une deuxième place au concours «Uni­ted Crea­tors». De plus, ses sculp­tures sont ex­po­sées dans beau­coup de ga­le­ries d’art et de mu­sée comme le Fine Art Ma­nag­ment En­tre­prise, à Mia­mi. On lui a aus­si dé­cer­né le titre de la meilleure sculp­trice amé­ri­caine en 2007.

Elle n’au­rait pro­ba­ble­ment pas pu faire ces sculp­tures sans sa pas­sion en­vers ce type d’art. La rai­son pour la­quelle elle aime faire des sculp­tures, c’est parce que quand elle voit un ta­bleau ou une sculp­ture, elle le voit d’une fa­çon dif­fé­rente chaque fois et elle veut que ses oeuvres d’art soient des ob­jets re­créés de tous les jours, des oeuvres plus proches de la réa­li­té.

Quand vous ver­rez ses oeuvres, cher­chez une si­gni­fi­ca­tion ca­chée. Pour plus d’in­for­ma­tion sur cette sculp­teuse, veuillez vi­si­ter www.ran­tar.com.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.