Une ex­cep­tion dans la Haute-ville

Mer­ce­rie Pou­lin

L'Express Ottawa - - CHRONIQUE - Ben­ja­min Va­chet

L’ex­press pré­sente des chro­niques his­to­riques écrites en col­la­bo­ra­tion avec l’ar­chi­viste en chef de l’uni­ver­si­té d’ot­ta­wa, Mi­chel Pré­vost, dans l’es­prit des États gé­né­raux de la fran­co­pho­nie, afin de tra­cer un por­trait de la fran­co­pho­nie de la ca­pi­tale à tra­vers le temps et les em­preintes qu’elle a lais­sées et laisse en­core dans le pay­sage ot­ta­vien. Bien peu d’im­meubles au coeur du centre-ville d’ot­ta­wa, au­tre­fois ap­pe­lé la Haute-ville, rap­pellent de la pré­sence des Fran­co­phones au 19e siècle.

« Ce quar­tier s’avère plu­tôt être ce­lui de l’élite an­glaise et écos­saise de la ca­pi­tale », re­marque Mi­chel Pré­vost.

Tou­te­fois, quelques ex­cep­tions de­meurent, comme l’an­cienne mer­ce­rie Pou­lin, éga­le­ment connue pour abri­ter le ma­ga­sin Zel­lers.

Un bâ­ti­ment ex­cep­tion­nel

Si­tué au 156-158, de la rue Sparks, ce beau bâ­ti­ment en brique, construit en 1871-1872, se dé­marque de ses voi­sins de l’époque, plu­tôt éri­gés en pierre.

« En pre­mier lieu, on re­marque les douze fe­nêtres en baie étroi­te­ment es­pa­cées de la rue Sparks, puis les 16 autres fe­nêtres sur la rue

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.