Ils ra­content leur 22 mars 1997

L'Express Ottawa - - SPORTS -

«Mont­fort était mon dos­sier de­puis que j’avais été élu dé­pu­té pro­vin­cial en 1985. Mont­fort, ce n’est pas seule­ment 1997. On avait me­na­cé de fer­mer l’hô­pi­tal avant ce­la. Le gou­ver­ne­ment li­bé­ral avait ver­sé au-de­là de 22 mil­lions $ pour Mont­fort, no­tam­ment pour construire l’aile sud. J’ai par­ti­ci­pé à la marche. Ça a été tout un évé­ne­ment. C’était la pre­mière fois qu’on voyait un aus­si grand ras­sem­ble­ment fran­co­phone. On a ga­gné notre pro­cès et Mont­fort est res­té ou­vert. C’est grâce aux gou­ver­ne­ments de M. Pe­ter­son et M. Mcguin­ty que l’hô­pi­tal a connu un si grand es­sor. Mont­fort a pris sa place comme hô­pi­tal. La lutte pour Mont­fort a don­né de l’es­sor à la fran­co­pho­nie en On­ta­rio. Nous sommes main­te­nant une force re­con­nue. On a fait nos preuves. On a fait connaître nos droits et quand vient le temps de s’en­trai­der, on fonce. On a fait beau­coup de pro­grès et ce n’est pas fi­ni.» «Je garde un sou­ve­nir as­sez vif de ce ras­sem­ble­ment parce qu’on se sen­tait at­ta­qué dans nos droits les plus fon­da­men­taux. J’avais le sen­ti­ment que c’était un mo­ment his­to­rique. J’ai bien des images qui me viennent en tête en re­pen­sant à cette soi­rée. C’était un mé­lange d’en­traide et de co­lère, mais on de­meu­rait op­ti­miste quand même. Ça ne se pou­vait pas que Mont­fort n’existe plus. Je pense que la lutte de Mont­fort a ou­vert beau­coup de portes. Elle a eu des échos à tra­vers le pays, cette his­toire-là. Et au­jourd’hui, les gens qui connaissent l’hô­pi­tal Mont­fort, nous en parlent en­core. À ce mo­ment-là, on com­men­çait les pro­grammes d’en­sei­gne­ment à l’hô­pi­tal. Sans l’hô­pi­tal, on ne for­me­rait pas de mé­de­cins fran­co­phones pour les com­mu­nau­tés fran­co­phones de l’on­ta­rio. Pré­sen­te­ment, nous for­mons en­vi­ron 48 étu­diants par an­née, en par­te­na­riat avec la Fa­cul­té de mé­de­cine. C’est donc un beau suc­cès! C’est im­por­tant d’être so­li­daire. Ça peut être dé­cou­ra­geant par mo­ment, mais si tu com­mu­niques et que tu par­tages tes rêves, tu es plus fort.»

Pho­to : Cour­toi­sie Pho­to : Cour­toi­sie

Gilles Morin, an­cien dé­pu­té li­bé­ral de Car­le­ton-est, au­jourd’hui Ot­ta­wa-or­léans, et an­cien pré­sident du Conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’hô­pi­tal Mont­fort Dr Jean Roy, mé­de­cin à l’hô­pi­tal Mont­fort de­puis 23 ans et doyen ad­mi­nis­tra­tif de la Fa­cul­té de...

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.