Un centre de nais­sance à Ot­ta­wa ?

L'Express Ottawa - - ACTUALITÉS - Ben­ja­min Va­chet

Alors que le pre­mier mi­nistre Dal­ton Mcguin­ty a an­non­cé, la se­maine der­nière, la mise en place d’un pro­jet pi­lote de deux centres de nais­sance en On­ta­rio, les sa­ges­femmes de la Ca­pi­tale na­tio­nale es­pèrent que l’un d’eux se­ra ins­tal­lé à Ot­ta­wa.

Ac­com­pa­gné de la Mi­nistre de la san­té et des soins de longue du­rée, Deb Mat­thews, le pre­mier mi­nistre a sa­tis­fait une de­mande maintes fois ex­pri­mée par les 580 sages-femmes ins­crites en On­ta­rio en an­non­çant un pro­jet pi­lote de deux centres de nais­sance. En met­tant en place de tels éta­blis­se­ments dans la pro­vince, le gou­ver­ne­ment es­père désen­gor­ger les hô­pi­taux, qui se concen­tre­ront seule­ment sur les gros­sesses à risques éle­vés.

« Ce pro­jet pi­lote est un bon dé­but et en­voie un mes­sage clair aux On­ta­riennes qui pré­fèrent un ac­cou­che­ment na­tu­rel. Les centres de nais­sance ai­de­ront à rendre les sages-femmes plus ac­ces­sibles aux femmes et aux fa­milles qui veulent avoir un ac­cou­che­ment sé­cu­ri­taire et na­tu­rel », ex­plique Ka­tri­na Kil­roy, sage- femme et pré­si­dente de l’as­so­cia­tion des sages-femmes de l’on­ta­rio (AOM).

Dans la ré­gion d’ot­ta­wa, Ge­ne­viève Ga­gnon, membre du Birth cen­ter wor­king group et de L’AOM se fé­li­cite éga­le­ment de cette dé­ci­sion.

« Nous avions lan­cé cette idée voi­là huit mois et elle a eu un suc­cès in­croyable. Pour les sages-femmes, c’est une re­con­nais­sance de notre tra­vail. De plus, ce pro­jet rap­pelle que la gros­sesse n’est pas une ma­la­die et per­met d’of­frir une troi­sième op­tion aux femmes qui peuvent choi­sir entre un ac­cou­che­ment à l’hô­pi­tal, à la mai­son ou dans un centre de nais­sance ».

Sage-femme de­puis quatre ans dans la ré­gion d’ot­ta­wa, Mme Ga­gnon in­siste éga­le­ment sur l’avan­tage éco­no­mique d’un tel pro­jet.

« Ce pro­jet va per­mettre au sys­tème de san­té de faire des éco­no­mies im­por­tantes car un ac­cou­che­ment en centre de nais­sance coûte bien moins cher qu’à l’hô­pi­tal ».

Chaque an­née, 145 000 bé­bés naissent en On­ta­rio, et se­lon Mme Ga­gnon, les trois-quarts des ac­cou­che­ments ont lieu à l’hô­pi­tal. En 2010, 15 000 ac­cou­che­ments ont été réa­li­sés par des sages-femmes.

Pour l’ins­tant, le gou­ver­ne­ment n’a pas don­né plus de dé­tails sur ces deux pro­jets, no­tam­ment en ce qui concerne leur coût et leur em­pla­ce­ment. Si pour Mme Ga­gnon, il ne fait presque au­cun doute que l’un d’eux se­ra ins­tal­lé dans la ré­gion de To­ron­to, elle es­père que le gou­ver­ne­ment choi­si­ra Ot­ta­wa pour ac­cueillir le se­cond.

« Nous sommes bien po­si­tion­nés et il y a un in­té­rêt dans la ré­gion. Beau­coup de sa­ges­femmes pra­tiquent à Ot­ta­wa et dans les en­vi­rons et ce se­rait donc un bon em­pla­ce­ment », in­dique-t-elle.

Pho­to : uti­li­sa­tion au­to­ri­sée

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.