Les co­pains d’abord

L'Express Ottawa - - VIE CULTURELLE - Ben­ja­min Va­chet

Le groupe L’un Dit a lan­cé mar­di soir, à La Nou­velle Scène, son deuxième al­bum in­ti­tu­lé J’ai au­cune idée.

La belle his­toire conti­nue pour la bande d’amis de Va­nier, qui re­noue avec son rock clas­sique pour don­ner un pe­tit-frère à son pré­cé­dent al­bum, Nos dé­si­rs du coeur sor­ti en 2009.

« Im­mé­dia­te­ment après la sor­tie du pre­mier al­bum, nous avons com­men­cé à écrire et à com­po­ser de nou­velles chan­sons. Le pre­mier al­bum de­vait nous ser­vir de trem­plin et même si nous l’ai­mons comme notre bé­bé, le se­cond al­bum est bien plus abou­ti. Nous avons trou­vé notre son », ex­plique Serge De Ladu­ran­taye, chan­teur et gui­ta­riste du groupe.

Avec son aco­lyte, Luc Cham­poux, éga­le­ment gui­ta­riste et chan­teur, ils signent les textes et les com­po­si­tions du qua­tuor, qui joue de­puis plus de 30 ans en­semble.

« Il n’y a ja­mais de dis­corde entre nous. Le se­cret de notre lon­gé­vi­té est dans notre res­pect mu­tuel les uns pour les autres. On ne se voit pas que pour la mu­sique, mais aus­si en de­hors, pour suivre les matches des Sé­na­teurs ».

Dans les an­nées 1970, le groupe fait par­tie des ani­ma­tions de messes à la pa­roisse No­treDame-de-lourdes, à Va­nier, et signe ses propres com­po­si­tions. Pen­dant plus de 25 ans, il forme des cho­rales de jeunes et donne éga­le­ment quelques pres­ta­tions dans la com­mu­nau­té sous le nom de « Champ­taye ».

La fin de sa par­ti­ci­pa­tion aux cé­ré­mo­nies pa­rois­siales ne met pas un terme à cette riche col­la­bo­ra­tion qui se pour­suit « re­li­gieu­se­ment » tous les lun­dis soirs. Pas be­soin d’al­ler cher­cher plus loin le nom du groupe, quand les quatre mu­si­ciens dé­cident d’en­re­gis­trer un al­bum.

« Au dé­but, on jouait juste pour nous. Puis, après un cer­tain temps, on s’est dit que ce se­rait bien de mon­trer notre mu­sique. Nous avons réa­li­sé un rêve en fai­sant le pre­mier al­bum ! ».

En tour­née à l’au­tomne

En­re­gis­tré au Stu­dio N’code, avec Charles Fair­field, le pre­mier opus mé­lange les so­no­ri­tés et les styles, pas­sant du rock au rap, sans ou­blier un dé­tour par le blues.

Le nou­vel al­bum de L’un Dit est au­jourd’hui beau­coup plus rock, se rap­pro­chant d’in­fluences comme Ge­ne­sis, Pink Floyd ou en­core Ger­ry Bou­let. Les su­jets abor­dés sont is­sus de la vie de tous les jours, le groupe par­lant de l’environnement, de la so­li­tude et sou­vent, de l’amour.

À l’âge où d’autres pro­fitent d’une re­traite bien mé­ri­tée pour voya­ger au so­leil, Serge De Ladu­ran­taye, Luc Cham­poux, son cou­sin Bob Cham­poux et JeanC­laude Mon­dou, consacrent leur ar­gent à la mu­sique.

« On ne re­çoit au­cune sub­ven­tion. Tout est fi­nan­cé de notre proche. Ça nous per­met d’être plus libres et de faire ce qu’on veut ».

Le groupe rock fran­co- on­ta­rien se­ra dans quelques mois sur la route. Il pré­pare une tour­née de l’est on­ta­rien, à l’au­tomne, ain­si qu’à To­ron­to, en sep­tembre.

« Nous vou­lons aus­si faire des fes­ti­vals. Le deuxième al­bum va nous don­ner une cer­taine cré­di­bi­li­té. Nous avons pro­gres­sé, notre son est plus ho­mo­gène… Nous sommes très fiers de cet al­bum ! ». Pour dé­cou­vrir des ex­traits de l’al­bum J’ai au­cune idée, ren­dez-vous sur la page Mys­pace du groupe www.mys­pace.com/grou­pe­lun­dit.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.