Vivre de fa­çon au­to­nome – la priorité la plus im­por­tante pour les aî­nés

L'Express Ottawa - - SANTÉ - L’édi­tion Nou­velles

Ou­blions la gé­né­ra­tion sand­wich. Ma­man et pa­pa af­firment qu’ils n’ont pas be­soin d’aide. Se­lon un son­dage na­tio­nal ef­fec­tué ré­cem­ment au­près de Ca­na­diens et Canadiennes âgés de 73 ans et plus qui vivent seuls ou avec un(e) conjoint(e), de nos jours les aî­nés sont très com­pé­tents et in­dé­pen­dants, et la plu­part d’entre eux n’ont au­cu­ne­ment l’in­ten­tion de de­man­der de l’aide à leurs en­fants en vieillis­sant.

Se­lon le Rap­port Li­fe­line sur le vieillis­se­ment, un son­dage réa­li­sé au­près de 1 004 Ca­na­diens et Canadiennes sep­tua­gé­naires et oc­to­gé­naires, la ma­jo­ri­té des aî­nés dé­si­rent conti­nuer à vivre de fa­çon au­to­nome même s’ils sont conscients qu’ils au­ront éven­tuel­le­ment be­soin d’aide. Seule­ment 17 % des par­ti­ci­pants au son­dage ont l’in­ten­tion de de­man­der à leurs en­fants de les aider. Pour cer­tains, il est même hors de ques­tion de de­man­der de l’aide. Après avoir men­tion­né la « san­té dé­faillante » et la « perte de la ca­pa­ci­té de vivre de fa­çon au­to­nome » comme leurs deux plus grandes craintes de vieillir, les ré­pon­dants ont in­di­qué que leur troi­sième plus grande crainte par rap­port au vieillis­se­ment est de de­ve­nir un far­deau pour leurs en­fants.

« Notre son­dage dé­montre que de nos jours, les en­fants adultes doivent faire preuve de di­plo­ma­tie, sur­tout si leurs pa­rents dé­si­rent de­meu­rer au­to­nomes et ne veulent pas d’aide », af­firme Erik Sande, di­rec­teur gé­né­ral de Phi­lips Li­fe­line. « Par contre, que les en­fants adultes soient im­pli­qués de fa­çon ac­tive dans la vie quo­ti­dienne de leurs pa­rents ou qu’ils les contactent seule­ment une fois par mois, nous leur re­com­man­dons de s’as­su­rer que leurs pa­rents font cer­tains chan­ge­ments dans leur mai­son. Car une chute, par exemple, peut mettre fin ra­pi­de­ment à cette au­to­no­mie si chère. »

En plus de s’abon­ner à un ser­vice d’alerte mé­di­cale comme Li­fe­line, les aî­nés peuvent adop­ter d’autres me­sures de sé­cu­ri­té im­por­tantes comme : éli­mi­ner les car­pettes qui peuvent les faire tré­bu­cher ain­si que les objets en­com­brants ; s’as­su­rer que tous les re­coins de la mai­son sont bien éclai­rés ; ins­tal­ler des mains cou­rantes le long des es­ca­liers et des barres d’ap­pui dans la salle de bains. Pour en sa­voir da­van­tage sur la fa­çon d’as­su­rer la sé­cu­ri­té des aî­nés dans leur propre mai­son, con­sul­tez le site www.li­fe­line.ca.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.