À la Dé­cou­verte de l’uni­ver­si­té en fran­çais

L'Express Ottawa - - VIE COMMUNAUTAIRE -

La Mis­sion d’Ot­ta­wa re­con­duit, à comp­ter de sep­tembre, la ver­sion fran­çaise de son programme À la Dé­cou­verte de l’Uni­ver­si­té en of­frant un cours de po­li­tique pour les per­sonnes iti­né­rantes ou qui souffrent d’ex­trême pau­vre­té.

Dif­fi­cile d’énu­mé­rer tous les évè­ne­ments qui peuvent conduire un in­di­vi­du à se re­trou­ver dans la rue. Pour les vic­times de ce fléau, l’ac­cès à l’édu­ca­tion de­vient alors une den­rée rare que le programme À la Dé­cou­verte de l’Uni­ver­si­té (DU) s’em­ploie à rendre un peu plus ac­ces­sible. Cal­qué sur une ini­tia­tive lan­cée aux États-Unis, ce programme pro­pose, de­puis 2005, deux ses­sions de deux cours par an­née. De­puis l’an der­nier, l’un de ces cours est of­fert en fran­çais.

« Nous vou­lons ré­pondre aux be­soins de fran­co­phones des deux cô­tés de la ri­vière. De plus, nos par­te­naires, l’Uni­ver­si­té St-Paul et l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa, offrent tous deux des pro­grammes dans les deux langues, ça nous pa­rais­sait donc lo­gique que ce soit éga­le­ment le cas du DU », ex­plique la co­or­di­na­trice du programme à La Mis­sion Ot­ta­wa, Jill Zmud.

Alors que les classes en an­glais se rem­plissent par tren­taine d’élèves et plus chaque ses­sion, le cours pro­po­sé en fran­çais n’a pas eu au­tant de suc­cès en 2011, avec seule­ment six ins­crits.

« Le programme en fran­çais n’est pas en­core très connu, ça prend tou­jours un peu de temps. Mais même s’ils n’étaient que six l’an der­nier, l’ex­pé­rience a été po­si­tive car tous ont ter­mi­né le programme ».

À l’is­sue de ce­lui-ci, les étu­diants re­çoivent un cer­ti­fi­cat de com­pé­tence qui pour­ra leur ser­vir pour un éven­tuel em­ployeur.

Des étu­diants al­lu­més et in­té­res­sés

Au-de­là de toute consi­dé­ra­tion aca­dé­mique ou pro­fes­sion­nelle, Mme Zmud in­siste sur la phi­lo­so­phie qui guide ce programme.

« L’idée est de rendre l’édu­ca­tion ac­ces­sible à tout le monde. Les gens peuvent par­ti­ci­per à au­tant de ses­sions qu’ils le sou­haitent et nous en avons cer­tains qui sont là de­puis le dé­but. C’est un programme qui dé­ve­loppe l’es­time de soi, qui per­met de ren­con­trer du monde et de s’ex­pri­mer ».

Pro­fes­seur agré­gé et Di­rec­teur du programme de Com­mu­ni­ca­tions so­ciales à l’Uni­ver­si­té Saint-Paul, Martin Blais pré­sen­te­ra le cours en fran­çais « Com­prendre la po­li­tique… un peu mieux », of­fert tous les ven­dre­dis à l’Uni­ver­si­té d’Ot­ta­wa de 9h30 à 11h30, du 28 sep­tembre au 23 no­vembre. L’an pas­sé, il avait don­né le même cours en an­glais.

« C’était sans doute mon ex­pé­rience aca­dé­mique la plus in­té­res­sante. En face de moi, il y avait des gens de tout âge, souf­frant de dif­fé­rents pro­blèmes, comme des troubles de san­té men­tale ou des pro­blèmes de dé­pen­dance… Mais je les ai trou­vés ex­trê­me­ment al­lu­més ! Ce n’est ab­so­lu­ment pas un cours d’al­pha­bé­ti­sa­tion. Les par­ti­ci­pants savent ar­gu­men­ter, ré­flé­chir, s’ex­pri­mer... Cer­tains sont vrai­ment brillants. Les dis­cus­sions que nous avions été ex­trê­me­ment in­té­res­santes, avec des opi­nions po­li­tiques très di­verses. Tous ont une ex­pé­rience de vie so­ciale qui les dis­tingue des étu­diants que l’on voit sou­vent à l’uni­ver­si­té. Pour eux, l’uni­ver­si­té est un en­droit va­lo­ri­sant et in­té­res­sant, ils ne sont pas bla­sés ».

Le prin­temps arabe, le pro­jet de loi C38 sur les prisons fi­gu­raient par­mi les su­jets évo­qués l’an der­nier, per­met­tant de com­plé­ter l’étude de textes pour mieux com­prendre la po­li­tique. Si le su­jet du cours change pour chaque ses­sion, ce­lui de la po­li­tique a eu un réel suc­cès.

« J’ai choi­si la po­li­tique car c’est quelque chose qui fait par­ler tout le monde. On a tous quelque chose à dire sur ce su­jet et je pense que l’être hu­main aime dis­cu­ter ».

Cri­tères d’ad­mis­sion

Pour pou­voir suivre un cours du programme DU, les étu­diants doivent être âgés de plus de 18 ans, vivre une si­tua­tion d’iti­né­rance ou une si­tua­tion de pau­vre­té éco­no­mique, dé­mon­trer une vo­lon­té d’ap­prendre, avoir une san­té men­tale stable de même qu’exer­cer un contrôle sur leurs ac­cou­tu­mances. Une orien­ta­tion obli­ga­toire au­ra lieu le 26 sep­tembre, à 18h30. Des groupes de dis­cus­sion se tien­dront éga­le­ment toutes les se­maines au centre-ville de 19h à 20h30 à comp­ter du 3 oc­tobre, pré­cé­dés d’un lé­ger re­pas à 18h30.

La Mis­sion d’Ot­ta­wa ac­cepte les de­mandes d’ad­mis­sion jus­qu’au lun­di 27 août. Pour s’ins­crire, ren­dez-vous en per­sonne à La Mis­sion d’Ot­ta­wa ou sur le site Web www.ot­ta­wa­mis­sion.com.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.