Des armes à feu contre des ap­pa­reils photo

L'Express Ottawa - - ACTUALITÉS -

Un pro­gramme d’am­nis­tie sur les armes à feu se­ra mis en place à par­tir de di­manche pour les ré­si­dents d’Ottawa.

Jus­qu’au 20 oc­tobre, les ci­toyens pour­ront re­tour­ner les fu­sils dont ils ne veulent plus au ser­vice de po­lice en re­ce­vant en échange un ap­pa­reil photo nu­mé­rique.

An­non­cé en fin de semaine der­nière par le ser­vice de po­lice de la Ville, ce pro­gramme in­ti­tu­lé «Des pixels contre des pis­to­lets» au­ra pour mis­sion de don­ner aux rues de la ca­pi­tale un as­pect plus sé­cu­ri­taire.

Se­lon le chef de po­lice d’Ott awa Charles Bor­de­leau, le pro­gramme n’en­di­gue­ra certes pas les fu­sillades dans la ca­pi­tale. «On ne s’at­tend pas à ce que les gangs viennent nous re­mettre leurs fu­sils.»

Mais se­lon M. Bor­de­leau, ce pro­gramme ne se li­mi­te­ra pas à la vio­lence ur­baine. «Ce­la peut aus­si s’ap­pli­quer dans le cas de vio­lence do­mes­tique ou des sui­cides.»

La cueillette des armes à feu se­ra ef­fec­tuée par des of­fi­ciers qui sont af­fec­tés ex­clu­si­ve­ment au pro­gramme d’am­nis­tie, celles-ci ne pou­vant être em­me­nées dans un éta­blis­se­ment po­li­cier ou à l’em­pla­ce­ment de Hen­ry’s, Olym­pus Ca­me­ras, par­te­naire prin­ci­pal du pro­jet. À cet égard, M. Bor­de­leau voit d’un bon oeil «que le ser­vice pri­vé prenne soin de la com­mu­nau­té et de­vienne par­te­naire de la po­lice».

Les armes se­ront en­suite dé­truites a fait savoir la po­lice d’Ottawa.

Le pro­gramme est mis en place en col­la­bo­ra­tion avec le gou­ver­ne­ment de l’On­ta­rio. Cette me­sure a dé­jà été es­sayée à To­ron­to, Ha­li­fax et Win­ni­peg au cours des der­nières an­nées.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.