Post­se­con­daire Si­tua­tion d’ur­gence pour le à To­ron­to

L'Express Ottawa - - ACTUALITÉS - Sé­bas­tien Pier­roz se­bas­tien.pier­roz@tc.tc

La son­nette d’alarme est ti­rée pour les étu­diants de To­ron­to. La troi­sième consul­ta­tion des États gé­né­raux du post­se­con­daire cette fin de semaine dans la Ville-Reine a été sy­no­nyme d’un constat d’ur­gence.

«Quelque 50% des Fran­co-On­ta­riens vi­vront dans la ré­gion de To­ron­to en 2020, in­dique Alain Du­puis, co­or­di­na­teur au Re­grou­pe­ment étu­diant fran­co-on­ta­rien (RÉFO). Or, on s’aper­çoit que les pro­grammes of­ferts en fran­çais sont tout à fait in­suf­fi­sants.»

Seule­ment 3% des pro­grammes au ni­veau des col­lèges sont don­nés dans la langue de

Des lits en­core vides

Mo­lière, contre 7% pour un bac­ca­lau­réat et 2% pour une mai­trise ou un doc­to­rat, d’après les chiffres du mi­nis­tère de la For­ma­tion et des Col­lèges et Uni­ver­si­tés.

«Un étu­diant a pro­fi­té de la consul­ta­tion pour lan­cer cette ques­tion «doit-on s’as­si­mi­ler ou s’exi­ler?». Ce­la re­flète quelque part un pes­si­misme», fait savoir M. Du­puis.

Car, mal­gré le coup de pouce de 14,5 mil­lions $ an­non­cé pour les pro­grammes post­se­con­daires en fran­çais dans le centre-sud-ouest de la pro­vince par le gou­vernent Wynne dans les pro­chaines an­nées, il en fau­dra bien plus pour des­ser­vir les fran­co­phones se­lon le RÉFO.

D’au­tant que la com­pé­ti­tion avec les uni­ver­si­tés an­glo­phones est rude dans cette zone géo­gra­phique. «On se doit d’avoir ici des for­ma­tions de très haute qua­li­té en fran­çais pour at­ti­rer les étu­diants.»

Les re­gards se tournent lo­gi­que­ment vers le Col­lège Glen­don, tou­jours af­fi­lié à l’Uni­ver­si­té York, et dont l’au­to­no­mie est exi­gée no­tam­ment par le com­mis­saire aux ser­vices en fran­çais Fran­çois Boi­leau. Mais le conseil d’ad­mi­nis­tra­tion de York compte ac­tuel­le­ment un seul membre fran­co­phone et les dé­cla­ra­tions dans ce sens res­tent minces.

En at­ten­dant Wind­sor

En­vi­ron 110 par­ti­ci­pants étaient pré­sents pour cette troi­sième consul­ta­tion sa­me­di. La pro­chaine est pré­vue cette fin de semaine à Wind­sor. «Il s’agit d’une des plus vieilles villes fran­co­phones de la pro­vince, et pour­tant les pro­grammes fran­co­phones qui sont là sont qua­si nuls, dé­plore M. Du­puis. Bien pire qu’à To­ron­to.»

Deux autres consul­ta­tions sui­vront: Thun­der Bay (22 no­vembre) et en­fin Ottawa le 30 no­vembre. Elles se­ront sui­vies par un «se­cond vo­let» se­lon le RÉFO, à savoir un Som­met pro­vin­cial au prin­temps.

(Photo: ar­chives)

Quelque 110 membres étaient pré­sents lors de la réunion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.