Il y a quelque chose dans l’air…

L'Express Ottawa - - VIE COMMUNAUTAIRE - Marielle Ra­cette l’Es­cale

Vous êtes-vous dé­jà de­man­dé ce qui entre dans vos pou­mons lorsque vous res­pi­rez? Et bien, c’est la ques­tion à se po­ser! Avec le ni­veau de pol­lu­tion qui s’in­ten­si­fie dans la couche d’ozone, la qua­li­té de l’air ne fait que se dé­gra­der. L’air que nous res­pi­rons joue un grand im­pact sur notre san­té. Tout de même, nous la conta­mi­nons avec des dé­chets toxiques.

La qua­li­té de l’air est dé­ter­mi­née par la concen­tra­tion de pol­luants re­trou­vés dans l’air que nous res­pi­rons. Ce phé­no­mène peut avoir de mau­vaises ré­per­cus­sions sur la po­pu­la­tion ex­po­sée à des pol­luants pen­dant de longues pé­riodes de temps. Les gens souf­frant de ma­la­dies res­pi­ra­toires, les en­fants ain­si que les per­sonnes âgées peuvent être gra­ve­ment af­fec­tés par ces condi­tions.

Les pol­luants les plus cou­rants dans l’ozone sont le di­oxyde d’azote, le di­oxyde de soufre et le mo­noxyde de car­bone. Plus la concen­tra­tion de ces pol­luants est éle­vée, plus grave se­ront les ef­fets no­cifs sur la san­té hu­maine. Le mo­noxyde de car­bone est un gaz très dan­ge­reux. Si on le re­trouve en grande concen­tra­tion, il peut cau­ser le décès des gens qui y ont été ex­po­sés.

En­vi­ron­ne­ment Ca­na­da a dé­ve­lop­pé une tech­no­lo­gie per­met­tant d’éva­luer la qua­li­té de l’air en pré­le­vant des échan­tillons d’air pro­ve­nant du ni­veau du sol. Cette tech­no­lo­gie per­met d’exa­mi­ner la concen­tra­tion de pol­luants dans l’air ain­si de dé­ter­mi­ner les fac­teurs, tels que les sources d’émis­sions, les condi­tions mé­téo­ro­lo­giques et la to­po­gra­phie qui ont af­fec­té une ré­gion.

Au Ca­na­da, nous sommes très choyés en ma­tière d’air de bonne qua­li­té. Après une ex­pé­rience exé­cu­tée en 2011 par l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té, le Ca­na­da est clas­sé troi­sième sur 91 pays comme pays ayant l’air le plus propre der­rière l’Es­to­nie et l’île Mau­rice. Par contre, il ne faut pas en abu­ser, et sur­tout, il faut savoir com­ment le conser­ver. Comme, par exemple, mar­cher ou prendre le trans­port en com­mun au lieu de prendre la voi­ture.

Pour conclure, les pol­luants re­trou­vés dans l’air risquent d’être no­cifs pour la san­té des hu­mains, mais c’est aus­si le rôle des hu­mains de ré­agir et de chan­ger ces condi­tions éco­lo­giques. Il faut prendre une grande res­pi­ra­tion d’air frais et son­ger qu’ailleurs qu’au Ca­na­da, on n’est pas aus­si chan­ceux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.