Un pro­jet « vert » à l’école Le Som­met

L'Express Ottawa - - VIE COMMUNAUTAIRE -

Cette an­née, le toit de l’école se­con­daire pu­blique Le Som­met prend un tour­nant vert! Anne La­flamme, di­rec­trice de l’école de Haw­kes­bu­ry, s’est em­bar­quée dans le pro­jet in­no­va­teur et éco­lo­gique du « toit vert ».

Dans le cadre du pro­gramme Éco-res­pon­sable, le Conseil des écoles pu­bliques de l’Est de l’On­ta­rio (CEPEO) veut s’as­su­rer que toutes ses écoles de­viennent « vertes ». L’école a or­ga­ni­sé ce pro­jet pour que les élèves prennent da­van­tage conscience de leur en­vi­ron­ne­ment. C’est aus­si un bon moyen pour les jeunes de de­ve­nir plus vi­gi­lants quant à leur part dans la di­mi­nu­tion de leur em­preinte éco­lo­gique. Mme La­flamme croit que les élèves et le per­son­nel de l’école doivent se conscien­ti­ser à la na­ture qui les en­toure et à leur res­pon­sa­bi­li­té de ci­toyennes et de ci­toyens en­ga­gés.

Un toit vert est un toit re­cou­vert de vé­gé­ta­tion, soit de plantes et d’herbes. Par­mi celles-ci, on trouve la ber­gé­nie, le hos­ta, le gé­ra­nium et quelques autres types de vé­gé­ta­tion. Le « jar­din » est uti­li­sé pour fil­trer la pluie de ses pol­luants et de ses mé­taux, aug­men­ter l’es­pace agri­cole, ai­der à iso­ler le toit des bruits en­vi­ron­nants, aug­men­ter la du­rée de vie du toit et di­mi­nuer les émis­sions de gaz car­bo­nique dans l’at­mo­sphère. Il a été ins­tal­lé à cette école puisque la struc­ture était as­sez so­lide pour sou­te­nir le poids d’un tel pro­jet. D’ailleurs, un pied car­ré de toit vert pèse cent cin­quante livres. Ain­si, le toit à l’en­trée de l’école a pris une jour­née en­tière à com­plé­ter! Le prix du toit vert com­prend le tra­vail, les plantes, la terre et l’eau et c’est M. Ro­bi­taille, le concierge, qui est res­pon­sable du main­tien.

C’est le conseil qui a eu la brillante idée d’en ins­tal­ler un sur l’école Le Som­met pour faire un pas de plus vers la san­té des hu­mains et em­pê­cher le chan­ge­ment cli­ma­tique, un grave pro­blème dans le monde. En fait, le CEPEO ai­me­rait or­ga­ni­ser au moins un pro­jet éco­lo­gique dans toutes ses écoles, pas né­ces­sai­re­ment un toit vert, afin de se confor­mer avec ISO 14000. Ain­si, fa­vo­ri­sons un fu­tur meilleur!

Ça pousse au Som­met! Photo: Ta­tyan­na Goyette

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.