Agis­sons vite ou alors…

L'Express Ottawa - - VIE COMMUNAUTAIRE - Lau­ra Pe­trilli Béa­trice-Desloges In­ter

Nous sommes pré­sen­te­ment en train de dé­truire la seule pla­nète où se trouve de l’oxy­gène dans notre sys­tème so­laire, mais il y a tou­jours des pe­tits gestes que nous pou­vons po­ser pour amé­lio­rer notre globe ter­restre et notre san­té. En pre­mier lieu, les êtres hu­mains égoïstes qui pensent seule­ment à leurs be­soins et pas à ceux de leur éco­sys­tème ex­ploitent le pé­trole, une forme d’éner­gie non re­nou­ve­lable. À cause de nos voi­tures, de nos ca­mions, des en­grais agri­coles, du re­jet des eaux usées des hu­mains et de cer­taines usines, la pol­lu­tion s’at­taque à l’air, à l’eau, au sol, à nos oreilles, à nos yeux… En se­cond lieu, la pol­lu­tion ne nuit pas juste à la pla­nète, mais aus­si à notre san­té. Se­lon l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té (OMS), trois mil­lions de per­sonnes meurent chaque an­née sous l’ef­fet de la pol­lu­tion at­mo­sphé­rique. En troi­sième lieu, pour ai­der la Terre, nous pou­vons com­men­cer à po­ser des pe­tits gestes comme le tri et le re­cy­clage, car ils per­mettent de pré­ser­ver les res­sources na­tu­relles. Sa­viez-vous que chaque an­née, la France pro­duit 2 500 fois le poids de la Tour Eif­fel en dé­chets? En somme, la na­ture est très im­por­tante si nous vou­lons gar­der la Terre et les gens qu’on aime en san­té.

Un autre pro­blème qui touche notre en­vi­ron­ne­ment est la hausse de tem­pé­ra­ture. Elle af­fecte les hu­mains et la Terre, mais il est pos­sible de ra­len­tir ce phé­no­mène. Pre­miè­re­ment, le cli­mat se ré­chauffe ter­ri­ble­ment de­puis plu­sieurs an­nées. D’ici 2100, on ver­ra la fonte des gla­ciers et d’ici 2050, la moi­tié des ani­maux et des vé­gé­taux pour­rait même dis­pa­raître. Sa­viez-vous que même la grande bar­rière de co­rail pour­rait dis­pa­raître dans cinq ans? Deuxiè­me­ment, de­puis 1980, deux fois plus de per­sonnes sont mortes en rai­son des tem­pé­ra­tures anor­males. En Rus­sie, en 2010, 55 000 per­sonnes ont per­du la vie à cause de la cha­leur. Fi­na­le­ment, l’été der­nier, 60 000 Ja­po­nais se sont re­trou­vés à l’hô­pi­tal, car la tem­pé­ra­ture de leur corps était plus éle­vée que la norme. Ce­ci dit, mal­gré tous ces drames, nous pou­vons ten­ter de di­mi­nuer le taux de cha­leur en sui­vant ces pe­tits conseils: étei­gnez le chauf­fage pen­dant la nuit, fer­mez la lu­mière lorsque vous quit­tez une pièce, dé­pla­cez-vous à pied ou en vé­lo pour les pe­tites dis­tances et pre­nez une douche au lieu d’un bain, ce­la vous pren­dra cinq mi­nutes et vous éco­no­mi­se­rez de 55 à 60 litres d’eau.

En conclu­sion, si l’on veut sau­ver notre éco­sys­tème du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique et de la pol­lu­tion, on doit agir ra­pi­de­ment et tous en­semble.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.