New-York : le mys­tère Bank­sy en conti­nui­té

L'Express Ottawa - - VIE COMMUNAUTAIRE - Bri­gitte Hounkpe Sa­muel-Ge­nest

Si tu veux dire quelque chose et ob­te­nir l’écoute du peuple, il va fal­loir por­ter un masque», a ci­té l’ar­tiste sur­nom­mé «Bank­sy». Chaque jour du mois d’oc­tobre 2013, l’ar­tiste re­con­nu in­ter­na­tio­na­le­ment du nom de Bank­sy a ap­por­té dans des rues dé­la­brées de New York sa touche ar­tis­tique d’une va­leur in­es­ti­mable, tou­jours ca­chée par le mys­tère de son iden­ti­té. Croyant au pou­voir de l’in­vi­si­bi­li­té, qui lui offre une in­fime li­ber­té d’ex­pres­sion de son art, ce der­nier a com­po­sé ses oeuvres d’art plas­tique pour sa nou­velle ex­po­si­tion «Bet­ter out than in» ayant des mes­sages dis­crets et sym­bo­liques. Pour­tant, ce der­nier n’est pas ap­pré­cié par l’au­to­ri­té car elle consi­dère ce­la comme une in­vi­ta­tion au van­da­lisme (graf­fi­ti).

Ses créa­tions d’art plas­tique dé­voi­lées dans les rues de New York ont tou­ché les dif­fé­rentes di­men­sions de l’art plas­tique: deux di­men­sions avec l’usage du graf­fi­ti et des sculp­tures. Un por­trait re­pré­sen­ta­tif du tra­vail bi­di­men­sion­nel de Bank­sy a été créé sur le mur dé­la­bré de Tri­be­ca. Là, le grif­feur Bank­sy a fait une ré­plique de la sil­houette des tours ju­melles et de l’en­semble des édi­fices de New-York en noir qui met l’ac­cent sur une fleur rouge flam­bante sor­tant de l’édi­fice telle une ex­plo­sion. Un exemple de l’ex­ploi­ta­tion de l’iro­nie dans ses sculp­ture est celle l’oeuvre de Ro­nald MacDonald si­tuée dans le South Bronx. Fa­bri­quée avec de la fibre de verre, il a ajou­té une com­po­sante: un ac­teur réel qui net­toie ses bottes et ses pieds de pro­por­tions exa­gé­rées.

Ces deux exemples re­pré­sentent des per­cep­tions et

« des sou­ve­nirs de la so­cié­té new-yor­kaise. Bank­sy, qui se fait connaître par ses mes­sages ar­tis­tiques et non par la cé­lé­bri­té de sa per­sonne elle-même, s’est en­core une fois mon­tré à la hau­teur. L’oeuvre sur la rue de Tri­be­ca est une re­pré­sen­ta­tion de l’évé­ne­ment le plus mar­quant de l’his­toire de New-York; les at­ten­tats du 11 sep­tembre 2001. L’uti­li­sa­tion de la fleur flam­bante fai­sait un mer­veilleux contraste entre cou­leur vif et sombre et don­nait l’il­lu­sion d’une ex­plo­sion. Le per­son­nage de Ro­nald Macdonald est un sym­bole de ce que l’on peut presque consi­dé­rer un em­pire. Avec son ver­nis et son pied de géant, on peut voir l’im­pact qu’a ce der­nier.

L’ar­tiste inconnu du pu­blic est si po­pu­laire grâce à sa ca­pa­ci­té à com­mu­ni­quer sa per­cep­tion des choses sans vi­sage grâce à son art. Cha­cune de ses oeuvres porte une nou­velle per­cep­tion du pas­sé et du pré­sent à ap­pré­cier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.