Pa­trick Gourde, jeune pro­dige des arts mar­tiaux

L'Express Ottawa - - SPORTS - An­to­ny Da Sil­va-Ca­si­mi­ro an­to­ny.da­sil­va­ca­si­mi­ro@tc.tc

Un jeune gar­çon d’Or­léans a réa­li­sé un ex­ploit peu ba­nal en oc­tobre. À l’âge de neuf ans, Pa­trick Gourde est de­ve­nu vice-cham­pion du monde de ka­ra­té et de kick-boxing en com­bat.

Fait plus im­pres­sion­nant: il a dé­bu­té les arts mar­tiaux seule­ment l’an der­nier. Il a multiplié les tro­phées et les mé­dailles, en plus d’ob­te­nir ces cein­tures à un rythme fou. Il y a un mois, Pa­trick a vu ses ef­forts être ré­com­pen­sés lors du Cham­pion­nat du monde de ka­ra­té et de kick­boxing pré­sen­té à Ta­ran­to, en Ita­lie.

Une mé­daille d’ar­gent en com­bat conti­nu et une de bronze en com­bat par point chez les 12 ans et moins, ca­té­go­rie 25 kg et moins. «J’étais su­per content d’avoir ga­gné. Même si j’y al­lais pour ob­te­nir la pre­mière place, j’ai quand même ga­gné tous mes com­bats, sauf un», dé­clare-t-il d’un ton op­ti­miste.

Pa­trick, qui est ac­tuel­le­ment cein­ture bleue – est loin d’être dé­çu de sa dé­faite qui lui a coû­té le titre de cham­pion mon­dial. Son ad­ver­saire, Kae­dyn Ka­ma­ra de l’An­gle­terre, est cein­ture noire et n’en était pas à sa pre­mière com­pé­ti­tion sur la scène in­ter­na­tio­nale.

Et cette aven­ture, qui l’a me­né sur le VieuxCon­tinent, a dé­bu­té à un jeune âge. «Son père est cein­ture noire de ka­ra­té. Pa­trick le voyait s’en­traî­ner et vou­lait faire la même chose. Il ai­mait don­ner des coups de pieds dans le pun­ching-bag. Après quelques an­nées, on l’a fi­na­le­ment ins­crit», men­tionne sa mère, Sté­pha­nie Les­sard.

«J’ai com­men­cé les arts mar­tiaux, car je vou­lais savoir me dé­fendre si quel­qu’un m’at­ta­quait dans la rue. J’aime l’adré­na­line quand je suis dans une com­pé­ti­tion», ajoute le jeune ré­sident d’Or­léans.

Ses en­traî­neurs lui ont fait re­mar­quer qu’il avait du ta­lent pour les arts mar­tiaux. Il a com­men­cé avec le taekwondo et le fils de Sté­pha­nie et Yan­nick Gourde al­lait à la salle d’en­traî­ne­ment tous les jours. Pas ques­tion pour lui de man­quer une oc­ca­sion de pra­ti­quer son sport.

Après quelques mois, il trou­vait qu’il n’avait pas as­sez d’heures d’en­traî­ne­ment. Il s’est donc tour­né vers l’école de ka­ra­té Dou­vris, mon­dia­le­ment re­con­nue où il per­fec­tionne sa tech­nique en style shi­to­ryu. En en­tre­vue, il dé­montre ses prouesses. «Quand je donne un coup de pied, ça va plus haut que ma tête», dit-il avant de s’exé­cu­ter. Il est pas­sé bien près de mettre K.O. – sans faire ex­près – le jour­na­liste avec sa tech­nique.

Et sa sé­rie de mé­dailles et tro­phées dé­borde de la ta­blette ins­tal­lée au-des­sus du foyer. En un an et huit com­pé­ti­tions, il a ter­mi­né à trois re­prises sur la plus haute marche du po­dium, en plus de ré­col­ter huit autres hon­neurs.

De­puis qu’il est re­ve­nu d’Ita­lie, le jeune ka­ra­té­ka a hé­ri­té d’un autre titre: ce­lui de ve­dette à son école. «Mes amis n’en re­ve­naient pas. Ils ne croyaient pas vrai­ment en mes chances, car ça ne fai­sait pas long­temps que j’avais com­men­cé ça. Je suis même le pre­mier de mon école à être al­lé dans les cham­pion­nats du monde», avoue Pa­trick, qui rêve d’ou­vrir sa propre école d’art mar­tial… et d’af­fron­ter Georges Saint-Pierre dans un com­bat ami­cal.

Pro­chains ob­jec­tifs: le Irish Open en mars 2014. Pa­trick Gourde veut tout ra­fler. Deux mois plus tard, il se­ra en Au­tiche pour le Austria Clas­sic. « Avant ça, je vais com­pé­ti­tion­ner à Mon­tréal, To­ron­to, Bar­rie, Lon­don, Phi­la­del­phie et Qué­bec pour me pré­pa­rer pour les pro­chains cham­pion­nats du monde.»

Pa­trick Gourde mul­ti­plie les hon­neurs en arts mar­tiaux. Son der­nier im­por­tant sacre: ce­lui de vice-cham­pion du monde en com­bat par point.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.