La Ville de Drum­mond­ville s’en­tend avec ses pom­piers

L'Express - - ACTUALITÉS - JEAN-PIERRE BOIS­VERT jean-pierre.bois­vert@jour­na­lex­press.ca

DRUM­MOND­VILLE. La Ville a conclu une en­tente de cinq ans avec les pom­piers, la­quelle a été en­té­ri­née par le Tri­bu­nal des rè­gle­ments des dif­fé­rends, confor­mé­ment aux nou­velles dis­po­si­tions de la Loi du gou­ver­ne­ment du Qué­bec ré­gis­sant les dif­fé­rends dans le sec­teur mu­ni­ci­pal.

Les quelque 70 pom­piers af­fi­liés à l’al­liance de la fonc­tion pu­blique du Ca­na­da (AFPC) au­ront droit à une aug­men­ta­tion sa­la­riale de 2 % pour 2016 et 2017 alors que pour les trois an­nées sui­vantes, la hausse se­ra de 2,25 %.

La nou­velle en­tente est d’une du­rée de cinq ans, une clause obli­ga­toire de la nou­velle Loi.

On se sou­vien­dra que le mi­nis­tère des Af­faires mu­ni­ci­pales et de l’oc­cu­pa­tion du ter­ri­toire (MAMOT) avait fait par­ve­nir une lettre aux deux par­ties leur in­di­quant que le gou­ver­ne­ment a pro­cé­dé à la consti­tu­tion du conseil de rè­gle­ment des dif­fé­rends pour le cas im­pli­quant spé­ci­fi­que­ment la Ville de Drum­mond­ville et la sec­tion lo­cale du Re­grou­pe­ment des pom­piers de l’al­liance de la fonc­tion pu­blique du Ca­na­da (AFPC).

Les syn­di­qués ont eu des ex­pli­ca­tions lun­di soir, lors d’une as­sem­blée, sur les changements qui en­tre­ront en vi­gueur dans la nou­velle conven­tion col­lec­tive. Se­lon le porte-pa­role syn­di­cal Normand Pel­le­tier, le pro­ces­sus est com­plexe en ver­tu de la nou­velle loi.

(Pho­to - Archives)

Les pom­piers au­ront une nou­velle conven­tion col­lec­tive

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.