An­glo­phone et sou­ve­rai­niste

L'Hebdo Journal - Cités Nouvelles - - ACTUALITÉS - FRAN­ÇOIS LE­MIEUX fran­cois.le­mieux@tc.tc

Ré­sident de Pointe-Claire et La­chine, Za­cha­ry Williams, 20 ans, en se­ra à sa pre­mière ex­pé­rience po­li­tique cet au­tomne, alors qu’il re­pré­sen­te­ra Qué­bec so­li­daire aux pro­chaines élec­tions pro­vin­ciales, dans la cir­cons­crip­tion de Ro­bert-Bald­win. An­glo­phone, il est tout de même à l’aise pour dé­fendre l’op­tion sou­ve­rai­niste de son par­ti.

« Même Re­né Lé­vesque sa­vait que le pro­jet d’une so­cié­té in­dé­pen­dante qué­bé­coise avait be­soin d’in­clure les an­glo­phones, in­dique le can­di­dat. Je veux es­sayer de bâ­tir un Qué­bec in­clu­sif et di­ver­si­fié, ce que mon par­ti re­pré­sente. Je veux aus­si pré­sen­ter à Qué­bec so­li­daire les en­jeux aux­quels la com­mu­nau­té an­glo­phone fait face. »

Za­cha­ry Williams est mo­ti­vé par l’en­vie de bar­rer la route aux po­li­tiques iden­ti­taires de Coa­li­tion ave­nir Qué­bec (CAQ) et du Par­ti qué­bé­cois, qu’il juge « un peu ra­cistes ».

«C’est vrai­ment pré­oc­cu­pant. La CAQ est main­te­nant au som­met dans les son­dages. Ce sont des po­li­tiques iden­ti­taires avec les­quelles je ne suis vrai­ment pas en ac­cord », fait-il va­loir.

Il sou­ligne éga­le­ment que la pro­messe de la CAQ, d’abo­lir les com­mis­sions sco­laires, l’in­quiète sur le plan per­son­nel. Sa mère tra­vaille pour la com­mis­sion an­glo­phone Les­ter-B.-Pear­son de­puis une dé­cen­nie.

IDÉES

Étu­diant au col­lège Daw­son au sein du pro­gramme d’études en­vi­ron­ne­men­tales, le can­di­dat pro­jette de pour­suivre en ur­ba­nisme à l’uni­ver­si­té. Il tra­vaille cet été dans un parc de sta­tion­ne­ment du centre-ville de Montréal.

Il voit dans la pré­ven­tion des inon­da­tions un en­jeu pri­mor­dial pour la cir­cons­crip­tion de Ro­bert-Bald­win, qui com­prend une pe­tite par­tie de Pier­re­fonds-Rox­bo­ro et la Ville de Dol­lard-des-Or­meaux.

« La ré­ac­tion du gou­ver­ne­ment et des com­pa­gnies d’as­su­rance a vrai­ment été in­ac­cep­table, l’an der­nier. Bien des gens n’ont pu re­tour­ner chez eux ou doivent payer de leur poche pour des ré­pa­ra­tions, car les com­pa­gnies ont re­fu­sé de payer. Je veux vrai­ment rè­gle­men­ter les com­pa­gnies d’as­su­rances pour qu’elles offrent un bon ser­vice », pré­cise-t-il.

Le trans­port en com­mun re­pré­sente aus­si un en­jeu pri­mor­dial pour lui.

« Le pro­jet de Ré­seau ex­press mé­tro­po­li­tain (REM) aug­men­te­ra la fré­quence des voyages entre le centre-ville et l’Ouest-de-l’Île, mais nous de­vons aus­si avoir une stra­té­gie de trans­port qui fa­ci­lite les dé­pla­ce­ments à l’in­té­rieur de la ré­gion. Le but est de ré­duire si­gni­fi­ca­ti­ve­ment la dé­pen­dance à l’au­to et il y a dif­fé­rentes fa­çons de faire ça », sou­ligne-t-il.

Des idées que Za­cha­ry Williams dé­fen­dra lors des pro­chaines élec­tions pro­vin­ciales qui, en avril 2014, avaient été rem­por­tées dans Ro­bert-Bald­win par le li­bé­ral Car­los Lei­tao avec 87 % des voix.

(Pho­to : Gra­cieu­se­té)

L’in­ves­ti­ture de Za­cha­ry Williams pour la cir­cons­crip­tion de Ro­bert-Bald­win a été confir­mée le 8 mai der­nier, à Montréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.