PAROISSIENS EN CO­LÈRE

Des ca­tho­liques de Pier­re­fonds se battent pour pré­ser­ver le ser­vice de messe en an­glais du di­manche mi­di à l’église Saint-David, qui a été trans­fé­ré par la Pa­roisse Jé­sus-Lu­mière-du-Monde vers l’église Ma­rie-Reine-de-la-Paix, à Rox­bo­ro. Ce bâ­ti­ment se­rait

L'Hebdo Journal - Cités Nouvelles - - LA UNE - FRAN­ÇOIS LEMIEUX fran­cois.lemieux@tc.tc

Un groupe de ca­tho­liques s’in­surgent contre la dé­ci­sion de la Pa­roisse Jé­sus-Lu­mière-du-Monde de dé­mé­na­ger le ser­vice de messe en an­glais du di­manche mi­di à l’église Saint-David, à Pier­re­fonds, vers l’église Ma­rie-Reine-de-la-Paix, à Rox­bo­ro, un im­meuble qui se­rait beau­coup moins adap­té aux per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite.

Lo­vie Ri­vard, une pa­rois­sienne qui se dé­place en fau­teuil rou­lant, sou­ligne qu’en­vi­ron 250 per­sonnes, qui as­sistent aux cé­lé­bra­tions à l’église de la rue Gas­con, à Pier­re­fonds, dont de nom­breux gens âgés ou à mo­bi­li­té ré­duite, ont si­gné une pé­ti­tion plus tôt cette an­née pour conser­ver le ser­vice du di­manche.

L’église où doit être trans­fé­ré le ser­vice do­mi­ni­cal pos­sède une toi­lette pour per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite, au sous-sol de la salle pa­rois­siale, mais elle est dif­fi­ci­le­ment ac­ces­sible se­lon Mme Ri­vard.

« Pour se rendre à la toi­lette ac­ces­sible uni­ver­sel­le­ment au sous-sol, il faut que j’uti­lise une rampe ex­té­rieure pour me rendre à l’ar­rière du bâ­ti­ment. Ça me prend 20 mi­nutes. En hi­ver, la rampe d’ac­cès au bâ­ti­ment n’est pas ac­ces­sible parce que per­sonne n’en­lève la neige et la pente est trop abrupte pour les gens en mar­chette ou avec une canne », in­dique-t-elle.

ÉVI­TER DES DÉ­PLA­CE­MENTS

Le cu­ré Fran­cis McKee ex­plique que ce changement est dans les plans de la Pa­roisse de­puis 2013.

Le con­seil de pa­roisse avait à l’époque cru qu’il se­rait pré­fé­rable de dé­mé­na­ger d’ici trois à cinq ans le ser­vice du di­manche mi­di afin d’évi­ter au prêtre d’avoir à se dé­pla­cer de Rox­bo­ro à Pier­re­fonds après la messe do­mi­ni­cale de 10 h 30.

Ce changement de­vait éga­le­ment per­mettre aux 120 en­fants du pro­gramme de ca­té­chisme, à qui on en­seigne dans une salle pa­rois­siale at­te­nante à l’église Ma­rie-Reine-de-la-Paix, de pou­voir se joindre à la messe du di­manche tout de suite après leur cours.

Le déménagement du ser­vice à l’église Ma­rie-Reine-de-la-Paix per­met­tra à la Pa­roisse de louer l’église Saint-David à la Pa­roisse Saint-Jean-l’Apôtre de l’église ma­ro­nite.

De leur cô­té, les pé­ti­tion­naires pla­ni­fient dé­sor­mais boy­cot­ter le ser­vice du di­manche.

« Le père McKee a or­ga­ni­sé l’an der­nier une cam­pagne de fi­nan­ce­ment pour ré­pa­rer l’église. Il a amas­sé 360 000 $ de nos dons. Puis, il a an­non­cé que le ser­vice de messe se­rait dé­pla­cé. Il a pris notre ar­gent et nous jette à la porte. Per­sonne n’ira à Ma­rie-Reine-de-la-Paix. Même les gens sans au­cun han­di­cap n’iront pas parce qu’ils sont tel­le­ment en co­lère », fait va­loir Mme Ri­vard.

Il est pré­vu que tous les autres ser­vices de messe ré­gu­liers à l’église Saint-David se­ront main­te­nus.

(Photo: Mé­tro Mé­dia – Rob Amyot)

Se­lon le cu­ré Fran­cis McKee, ce déménagement est dans les plans de la Pa­roisse de­puis cinq ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.