Co­lère et dé­cep­tion face au che­min in­ter­dit aux voi­tures

L'Hebdo Journal - Cités Nouvelles - - ACTUALITÉS - FRAN­ÇOIS LE­MIEUX fran­cois.le­mieux@tc.tc

PO­LI­TIQUE. La dé­ci­sion de créer un che­min de parc in­ter­dit aux voi­tures dans l’em­prise de l’A-440 fait des mé­con­tents. Le maire de Pier­re­fonds-Rox­bo­ro et le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral de la Chambre de commerce de l’Ouest-de-l’Île ont ex­pri­mé leur désac­cord face au pro­jet pré­sen­té par l’ad­mi­nis­tra­tion de la mai­resse de Mon­tréal, Va­lé­rie Plante.

« Qué­bec et Mon­tréal n’ont même pas de­man­dé notre par­ti­ci­pa­tion en tant qu’élus. Je suis tel­le­ment cho­qué. De ne même pas avoir eu de nou­velles à l’avance pour m’im­pli­quer dans le pro­ces­sus, c’est in­ac­cep­table», in­dique le maire de l’ar­ron­dis­se­ment, Di­mi­trios (Jim) Beis.

Il af­firme que les ré­si­dents qui se battent de­puis long­temps pour avoir un bou­le­vard ur­bain ont été né­gli­gés.

« Dans le sec­teur, c’était la prio­ri­té nu­mé­ro un pour les gens d’avoir ce bou­le­vard ur­bain. Les gens qu’on a ren­con­trés de­puis des an­nées vou­laient des com­merces comme sur Saint-Charles. Pour eux, c’est quand même loin d’al­ler cher­cher une pinte de lait », sou­ligne-t-il.

M. Beis an­ti­cipe par ailleurs des pro­blèmes de cir­cu­la­tion près de la rue An­toine-Fau­con, par la­quelle les au­to­bus qui em­prun­te­ront le che­min de parc nou­vel­le­ment créé cir­cu­le­ront.

« C’est un sec­teur hy­per ré­si­den­tiel et main­te­nant, on va avoir une voie ré­ser­vée pour les au­to­bus en plus de pistes cy­clables. Ces sec­teurs de Pier­re­fonds-Rox­bo­ro et Kirkland sont dé­jà dé­bor­dés d’au­tos. Saint-Charles est dé­jà blo­qué le ma­tin. Ça dé­montre à quel point l’ad­mi­nis­tra­tion Plante est dé­con­nec­tée de la réa­li­té de l’Ouest-de-l’Île », in­dique-t-il.

PAS PRA­TIQUE

De son cô­té, le pré­sident di­rec­teur gé­né­ral de la Chambre de commerce de l’Ouest-de-l’Île, Jo­seph Hu­za, en fa­veur du Ré­seau express mé­tro­po­li­tain (REM), es­père que le pro­jet de train élec­trique fa­ci­li­te­ra l’in­flux de tra­vailleurs vers les en­tre­prises de l’Ouest-de-l’Île.

Il est tou­te­fois dé­çu de voir que le che­min de parc dans l’em­prise de l’A-440, qui se­rait at­ten­du de­puis au moins 25 ou 30 ans, ne se­ra pas ac­ces­sible aux au­to­mo­bi­listes pour leur per­mettre de re­joindre l’A-40.

« On a des em­bou­teillages sur les axes nord-sud, c’est l’en­fer. De notre cô­té, on a tou­jours es­sayé de faire de la pres­sion pour avoir des ar­tères nord-sud. C’est sûr qu’on ap­puie les pro­jets verts éco-du­rables, mais dans ce cas, je pense qu’il y a moyen de faire en sorte que tout le monde soit content. Ça ne ré­pond pas aux be­soins, ce n’est pas pra­tique », fait-il va­loir.

Il ajoute éga­le­ment que cette dé­ci­sion cau­se­ra des en­nuis aux pa­rents, qui de­vront dé­po­ser leurs en­fants à la gar­de­rie ou l’école en voi­ture avant de de­voir se rendre à pied à la sta­tion du REM. Le maire de Pier­re­fonds-Rox­bo­ro, Di­mi­trios (Jim) Beis, se dit vrai­ment cho­qué de n’avoir pas été consul­té dans le dos­sier du dé­ve­lop­pe­ment d’un parc et d’un che­min dans l’em­prise de l’A-440.

(Pho­to : Ci­tés Nou­velles – Fran­çois Le­mieux)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.