Trente ans de dé­fense des droits des aî­nés dans l’est de Mon­tréal

L'Informateur - - ACTUALITÉS - NI­CO­LAS LE­DAIN ni­co­las.le­dain@tc.tc

SO­CIÉ­TÉ. L’As­so­cia­tion qué­bé­coise de dé­fense des droits des per­sonnes re­trai­tées et pré­re­trai­tées de la Pointe-de-l’Île (AQDR PDÎ) cé­lèbre ses trente ans cet été. Si les en­jeux ont évo­lué de­puis 1988, le dy­na­misme n’a ja­mais failli au sein de cette ins­tance mo­bi­li­sa­trice.

Que ce soit sur des dos­siers so­ciaux, éco­no­miques ou po­li­tiques ou pour por­ter des pro­jets pour la san­té, les loi­sirs ou la cul­ture, l’AQDR PDÎ a tou­jours fait en­tendre sa voix dans l’est de Mon­tréal.

« Il y a eu par exemple le li­tige de la ré­si­dence Cham­plain [en 1990], l’op­po­si­tion à la mise en place de la TPS [en 1991], la mo­bi­li­sa­tion contre la ligne à haute ten­sion d’Hydro-Qué­bec [en 1996] ou plus ré­cem­ment les ras­sem­ble­ments pour le fi­nan­ce­ment des or­ga­nismes com­mu­nau­taires... À chaque fois, on s’im­plique, on par­ti­cipe et on or­ga­nise», illustre Diane La­mon­tagne, se­cré­taire du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’AQDR-PDÎ.

In­ves­tie et pas­sion­née dans ce com­bat pour les droits des per­sonnes re­trai­tées, Mme La­mon­tagne s’est plon­gée dans le pas­sé pour cé­lé­brer ce tren­tième an­ni­ver­saire. Elle en a res­sor­ti près de 200 mo­bi­li­sa­tions, pro­jets ou anec­dotes qui re­tracent tout ce qui a été ac­com­pli de­puis les dé­buts de cette as­so­cia­tion lo­cale.

« Si on ne fait rien, la si­tua­tion risque de se dé­gra­der. Quand on re­garde ces trente ans, je suis fière que les gens puissent re­con­naître tout ce qu’on a fait », confie cette re­trai­tée qui s’im­plique de­puis 2014 pour cette cause,

Is­sue d’un re­grou­pe­ment ci­toyen qui ré­cla­mait un meilleur ac­cès au lo­ge­ment et des actions contre la mal­trai­tance des aî­nés dans le quar­tier Ri­vière-des-Prai­ries, l’ini­tia­tive lo­cale s’est éten­due au fil des ans dans Pointe-aux-Trembles, An­jou, Mer­cier-Est et Mon­tréal-Est pour de­ve­nir l’AQDR de la Pointe-de-l’Île. Elle compte au­jourd’hui plus de 550 membres dans ces cinq quar­tiers.

«On rayonne de plus en plus. Quand on parle de l’AQDR, ça clique, les gens nous connaissent », pense Diane La­mon­tagne.

« Les aî­nés sont par­fois lais­sés pour compte alors que la po­pu­la­tion est vieillis­sante. »

Diane La­mon­tagne, se­cré­taire du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion de l’AQDR-PDÎ

DY­NA­MISME RE­NOU­VE­LÉ

Ces der­nières an­nées, l’AQDR PDÎ a en­core fait par­ler d’elle pour plu­sieurs pro­jets mo­bi­li­sa­teurs. Elle a no­tam­ment créé une offre de trans­port par vé­lo-taxi des aî­nés de RDP-PAT, des cours d’informatique et de nou­velles tech­no­lo­gies ou en­core un nou­veau sys­tème de re­charge des cartes OPUS de la STM dans les ré­si­dences pour per­sonnes âgées. L’ins­tance col­la­bore aus­si avec le mi­lieu com­mu­nau­taire pour dé­fendre en­core et tou­jours les droits des aî­nés.

Se­lon Diane La­mon­tagne, la réus­site de cette as­so­cia­tion lo­cale dé­coule de l’im­pli­ca­tion de ses membres et de ses bé­né­voles.

« Quand on s’im­plique, on y va à fond. En trente ans, il y a eu seule­ment cinq pré­si­dents et la trans­mis­sion s’est tou­jours bien faite. On es­saye de faire rayon­ner l’AQDR par notre dy­na­misme et on es­saye tou­jours de trou­ver de nou­veaux pro­jets », pré­cise la se­cré­taire du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion.

(Photo In­for­ma­teur de RDP — Ni­co­las Le­dain)

Diane La­mon­tagne a re­çu un cer­ti­fi­cat re­mis par l’ar­ron­dis­se­ment pour ho­no­rer les trente ans d’en­ga­ge­ment de l’AQDR PDÎ.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.