L’ÉLA­GAGE: UNE QUES­TION ÉPINEUSE À RI­VIÈRE-DES-PRAI­RIES

L'Informateur - - LA UNE - NI­CO­LAS LEDAIN ni­co­las.ledain@tc.tc

SER­VICE. Des Prai­ri­vois cri­tiquent le temps d’at­tente pour l’éla­gage de leurs arbres. Le conseiller Gio­van­ni Ra­pa­na ré­clame une nou­velle stra­té­gie à l’ar­ron­dis­se­ment tan­dis que la mai­resse Rou­leau de­mande de la me­sure à son col­lègue.

De­vant la mai­son de Lin­da Plai­si­mond, un arbre cache presque en­tiè­re­ment son al­lée. Elle a ou­vert une re­quête au 311 en oc­tobre 2017, mais cette ci­toyenne at­tend en­core une ac­tion d’éla­gage.

«Mon dos­sier a été re­lan­cé en avril 2018 et a été mis en ur­gence. Il y a vrai­ment un pro­blème, même le fac­teur nous a fait une note pour dire qu’il fal­lait cou­per les branches», ra­conte cette Prai­ri­voise.

Elle as­sure éga­le­ment que cet en­va­his­se­ment est pro­blé­ma­tique au quo­ti­dien. «Nous sommes grands dans la fa­mille, même mes en­fants sont obli­gés de se bais­ser. J’ai vu des dames qui font de la marche ra­pide qui ont été obli­gées de pas­ser sur la route pour évi­ter l’arbre», dé­plore Mme Plai­si­mond.

C’est fi­na­le­ment en ex­pri­mant son désar­roi sur Fa­ce­book que la si­tua­tion a connu une évo­lu­tion ces der­niers jours. Des in­ter­nautes l’ont en­cou­ra­gée à contac­ter di­rec­te­ment la con­seillère Na­tha­lie Pierre-An­toine. Près de dix mois après sa pre­mière re­quête, des ins­pec­teurs sont pas­sés à son domicile le 2 août et l’éla­gage de­vrait être réa­li­sé dans les pro­chains jours.

«J’ai été obli­gée d’uti­li­ser les grands moyens. Les ré­seaux so­ciaux ne sont pas tou­jours bons, mais c’est grâce à ce­la que ça a fi­ni par payer, si­non je pense que ma branche au­rait été jus­qu’au sol», pense-t-elle.

LONGS DÉ­LAIS

Dans RDP, cette si­tua­tion n’est pas un cas iso­lé. D’autres ci­toyens ont éga­le­ment fait part de longs dé­lais à L’In­for­ma­teur de­puis leur de­mande. Al­ler­gique au pol­len et avec une fille at­teinte de fi­brose kys­tique, Ch­ris­tiane Choui­nard dé­plore no­tam­ment que les frênes qui pro­duisent cette pous­sière vé­gé­tale nui­sible à leur san­té ne soient pas émon­dés.

«En juin et juillet, je sor­tais pour ar­ro­ser mes plantes et je ren­trais di­rec­te­ment, si­non je fais de grosses bron­chites», re­grette-t-elle.

De­puis quelques mois, le conseiller de RDP, Gio­van­ni Ra­pa­na, ap­puie ces ré­si­dents mé­con­tents. Il s’est no­tam­ment plaint à l’ar­ron­dis­se­ment d’un arbre qui est tom­bé sur une voi­ture le 28 juillet lors d’un épi­sode ven­teux.

«C’est une preuve qu’il faut agir, car ça de­vient un dan­ger. Il ne faut pas at­tendre le pire pour faire quelque chose», sou­ligne l’élu.

Ce der­nier a dé­po­sé des ré­so­lu­tions pour ob­te­nir une mo­di­fi­ca­tion de la stra­té­gie d’éla­gage.

«Je com­prends les ins­pec­teurs, car on a beau­coup de cas, mais il faut aug­men­ter les ef­fec­tifs pour avoir de l’éla­gage sys­té­ma­tique», sou­haite M. Ra­pa­na.

La si­tua­tion est néan­moins com­pli­quée à RDP-PAT puisque l’ar­ron­dis­se­ment compte plus de 18 000 arbres de rues sur son ter­ri­toire. À ceux-là s’ajoutent la ges­tion des boi­sés et parcs, l’op­ti­mi­sa­tion des opé­ra­tions en cours, les nou­velles plan­ta­tions et les abat­tages liés à l’agrile du frêne, ain­si que l’en­tre­tien ré­gu­lier. L’an der­nier, de nou­veaux investissements ont été ac­cor­dés à l’équipe d’ar­bo­ri­cul­ture qui compte 39 per­sonnes. Les sommes se­ront re­nou­ve­lées cette an­née pour ré­duire les dé­lais d’at­tente. Chan­tal Rou­leau as­sure que tous les ef­forts sont faits pour of­frir un ser­vice op­ti­mal.

«On est très ra­pide pour les si­tua­tions d’ur­gence et les dé­lais ont été sen­si­ble­ment ré­duits. Il y a quelques an­nées, ce­la pou­vait prendre jus­qu’à cinq ans. On parle main­te­nant de quelques mois ou au maxi­mum un ou deux ans en fonc­tion de la prio­ri­té», sou­ligne la mai­resse.

Cette der­nière es­time que la pro­po­si­tion de M. Ra­pa­na est ir­réa­liste et de­mande de la me­sure à son conseiller. Si elle n’en­vi­sage pas de re­voir en pro­fon­deur la stra­té­gie de l’ar­ron­dis­se­ment, elle pro­met que des ré­flexions ré­gu­lières sont me­nées pour amé­lio­rer la si­tua­tion.

Des ci­toyens se plaignent de la lon­gueur des dé­lais dans les tra­vaux d’éla­gage de l’ar­ron­dis­se­ment. Un en­jeu qui op­pose la mai­resse Chan­tal Rou­leau au conseiller mu­ni­ci­pal Gio­van­ni Ra­pa­na.

(Pho­to In­for­ma­teur de RDP — Ni­co­las Ledain)

Lin­da Plai­si­mond at­tend de­puis bien­tôt dix mois que les services mu­ni­ci­paux viennent éla­guer un arbre du do­maine pu­blic qui en­va­hit son al­lée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.