«LA DÉ­TER­MI­NA­TION FI­NIT TOU­JOURS PAR PAYER»

L'Informateur - - LA UNE - YOU­RI NABBAD you­ri.nabbad@tc.tc Cré­dit pho­to : Gra­cieu­se­té - Fa­ce­book Virginie Pé­lo­quin

Virginie Pé­lo­quin, ré­si­dente de Ri­vière-des-Prai­ries, a par­ti­ci­pé à la 50e édi­tion du Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de la chan­son de Gran­by. Re­tour sur son ex­pé­rience.

Virginie Pé­lo­quin, ré­si­dente de Ri­vière-des-Prai­ries, a par­ti­ci­pé à la 50e édi­tion du Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de la chan­son de Gran­by. Re­tour sur son ex­pé­rience.

Après deux se­maines pas­sées à Gran­by, la jeune chan­teuse de 25 ans est en­core sous le coup de l’émo­tion.

« Hon­nê­te­ment, c’est l’ex­pé­rience la plus in­croyable de ma vie, ra­conte Virginie. Je suis très ho­no­rée d’avoir eu le pri­vi­lège de par­ti­ci­per au 50e an­ni­ver­saire et d’y re­pré­sen­ter Ri­vière-des-Prai­ries. »

Par­ti­ci­per à au Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal de la chan­son de Gran­by est en ef­fet une belle op­por­tu­ni­té de don­ner un coup de boost à sa car­rière. L’évè­ne­ment est ré­pu­té pour avoir ré­vé­lé de nom­breux ar­tistes, par­mi les­quels Luce Du­fault, Lynda Le­may, Ma­rie-Jo Thé­rio, Nel­son Main­ville, Té­rez Mont­calm, Isabelle Bou­lay et de nom­breux autres chan­teuses et chan­teurs.

«C’est sûr que ça va m’ame­ner un peu de no­to­rié­té. Main­te­nant, il faut je tra­vaille pour pou­voir bo­ni­fier cette vi­si­bi­li­té », ex­plique de ma­nière lu­cide l’au­teure-com­po­si­tri­cein­ter­prète.

Et Virginie le sait, le ta­lent ne suf­fit pas tou­jours pour réus­sir dans son do­maine. Il lui fau­dra four­nir de gros ef­forts pour afin de se don­ner les moyens d’at­teindre ses ob­jec­tifs.

« Je le sa­vais dé­jà, mais je me suis en­core plus ren­du compte à quel point le mé­tier est dif­fi­cile, constate-t-elle. Tu ne peux pas juste chan­ter, il faut four­nir un gros tra­vail. Se faire des contacts est éga­le­ment très im­por­tant. »

Des contacts, elle a eu l’oc­ca­sion de s’en faire du­rant ces deux se­maines de com­pé­ti­tion. En com­pa­gnie de 23 autres can­di­dats re­te­nus par­mi les de­mi-fi­na­listes, elle a pu prendre part à des ate­liers, des for­ma­tions, des confé­rences de presse, et sur­tout, elle a eu l’oc­ca­sion de ren­con­trer des pro­fes­sion­nels du mi­lieu. Si elle n’a pas réus­si à ac­cé­der à la grande fi­nale, l’ex­pé­rience reste mal­gré tout très po­si­tive.

« Même si je n’ai pas ga­gné, j’ai ap­pris beau­coup de choses. On re­part tous d’ici avec un gros ba­gage, qu’il soit tech­nique, ami­cal, ou pro­fes­sion­nel. Je suis très en­thou­siaste pour l’ave­nir ».

LA MU­SIQUE, SA PRIO­RI­TÉ

Après deux se­maines dans sa bulle, re­tour à la réa­li­té pour Virginie Pé­lo­quin. Son ave­nir pas­se­ra main­te­nant par Mon­tréal. Elle compte sur son ré­seau de contact créé à Gran­by pour se for­mer une équipe de mu­si­ciens et trou­ver un gé­rant qui l’ai­de­ra à réa­li­ser son pre­mier al­bum. Elle a dé­jà écrit huit chan­sons, il lui reste à dé­sor­mais trou­ver un en­droit où les en­re­gis­trer.

« Je sou­haite éga­le­ment faire des scènes, ex­plique la chan­teuse. Faire des spec­tacles, des co­mé­dies mu­si­cales, ça m’in­té­resse gran­de­ment. »

De son propre aveu, elle manque en­core un peu d’ex­pé­rience scé­nique. Si elle a dé­jà eu l’oc­ca­sion de par­ti­ci­per à la pre­mière édi­tion de l’émis­sion La Voix, elle n’a fait que quelques ap­pa­ri­tions en di­rect de­puis.

«J’ai par­ti­ci­pé à l’émis­sion à 19 ans. J’en ai 25 main­te­nant, et en six ans, je n’ai fait que trop peu de scènes. J’ai don­né quelques re­pré­sen­ta­tions à Ri­vière-des-Prai­ries ou Mon­tréal-Nord, mais ça reste vrai­ment rare ».

Après avoir ter­mi­né des études d’as­sis­tant den­taire, elle sou­haite dé­sor­mais se consa­crer à la mu­sique à plein temps, avec le sou­tien to­tal de sa fa­mille. Ils étaient 11 à ve­nir l’en­cou­ra­ger à Gran­by. De quoi l’in­ci­ter à ne rien lâ­cher.

«Je pense que la dé­ter­mi­na­tion fi­nit tou­jours par payer, as­sure Virginie. Il faut sa­voir être pa­tient. Même si ça ne fonc­tionne pas tout de suite, ce­la fi­ni­ra par ar­ri­ver un jour ».

« Le fes­ti­val m’a don­né une belle vi­si­bi­li­té. Main­te­nant je vais pro­fi­ter du pe­tit che­min qu’on m’a tra­cé ». Virginie Pé­lo­quin, au­teure-com­po­si­trice-in­ter­prète

Virginie Pé­lo­quin a par­ti­ci­pé au50e an­ni­ver­saire du Fes­ti­val de la chan­son de Gran­by.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.