Le Congrès fus­tige la ré­pres­sion des Ouï­ghours

Métro Montréal - - MONDE -

45 %

Les Ouï­ghours sont des mu­sul­mans chi­nois d’ori­gine eth­nique turque et re­pré­sentent 45 % de la po­pu­la­tion de l’État oc­ci­den­tal du Xin­jiang.

Les au­to­ri­tés chi­noises mènent une «ré­pres­sion sans pré­cé­dent» contre la mi­no­ri­té mu­sul­mane ouï­ghoure qui pour­rait consti­tuer un «crime contre l’hu­ma­ni­té», af­firment des élus ré­pu­bli­cains et dé­mo­crates dans un rap­port très cri­tique du Congrès amé­ri­cain sur les droits de l’homme en Chine.

L’État du Xin­jiang a d’ailleurs lé­ga­li­sé hier les camps de ré­édu­ca­tion – qu’il ap­pelle les «centres d’en­traî­ne­ment vo­ca­tion­nels» – après avoir nié leur exis­tence, se­lon la BBC. Cette lé­ga­li­sa­tion s’ac­com­pagne de lois ban­nis­sant le port d’une barbe «anor­male» ou des noms «in­ha­bi­tuels» ain­si que le port du voile.

Alors que Wa­shing­ton s’at­ten­dait à ce que l’ou­ver­ture de la Chine et sa forte crois­sance se tra­duisent par une amé­lio­ra­tion, la ré­pres­sion a en fait dur­ci, af­firme le rap­port an­nuel du Congrès sur la Chine.

La Chine avait dé­jà été ac­cu­sée en août, de­vant un co­mi­té des droits de l’homme de l’ONU, de dé­te­nir ou d’avoir dé­te­nu un mil­lion de per­sonnes dans ces centres d’in­ter­ne­ment dans la ré­gion du Xin­jiang, dans le nord-ouest du pays, ber­ceau des Ouï­ghours. Bei­jing re­jette ces ac­cu­sa­tions.

/ NG HAN GUAN/AS­SO­CIA­TED PRESS

Le Congrès cri­tique éga­le­ment «l’éro­sion conti­nue» de l’au­to­no­mie don­née au ter­ri­toire de Hong Kong.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.