+39 %

Métro Montréal - - MONDE -

Le pour­cen­tage de ci­vils af­ghans tués ou bles­sés lors de bom­bar­de­ments aé­riens a aug­men­té de 39 % sur neuf mois, a ré­vé­lé hier un rap­port de l’ONU sur le nombre tou­jours aus­si «alar­mant» de vic­times ci­viles du conflit. Du 1er jan­vier au 30 sep­tembre, la Mis­sion des Na­tions unies en Af­gha­nis­tan (MANUA) a comp­ta­bi­li­sé 2 798 ci­vils tués et 5 252 bles­sés, soit 8 050 per­sonnes tou­chées, un «ni­veau alar­mant» se­lon l’ONU. Le rap­port sou­ligne que le nombre de ci­vils tués dans des opé­ra­tions aé­riennes contre les groupes in­sur­gés, ta­li­bans ou dji­ha­distes d’État is­la­mique a at­teint un re­cord (313 morts, 336 bles­sés), soit une aug­men­ta­tion de 39 % par rap­port à la même pé­riode en 2017. L’avia­tion amé­ri­caine est res­pon­sable de 51 % des ci­vils tou­chés, l’ar­mée de l’air af­ghane de 38 %. Les 11 % res­tants n’ont pu être at­tri­bués à l’une ou à l’autre des ar­mées. Les forces amé­ri­caines ont lar­gué 746 bombes ou mis­siles en juillet, soit le to­tal men­suel le plus éle­vé de­puis no­vembre 2010, se­lon l’US Air Forces Cen­tral Com­mand.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.